Fashion shoes

image_39054

Les chaussures de Bébé, l’une de ses premières histoires d’amour ! Enfin de VOS premières histoires d’amour ! Bah oui, vous ne seriez pas une vraie fille si vous n’aimiez pas tant les chaussures.

Pour Lapinette c’est pareil. Enfin vous aimez les chaussures pour elle. Remarquez, elle a maintenant 18 mois, et elle commence à kiffer grave.

Mais à la naissance, force est de reconnaitre qu’elle s’en fichait comme de son premier slip, même si elle ne portait – et ne porte toujours pas – de slip.

C’est donc avec une pensée émue que vous vous souvenez de ses première Converse, rouges, offertes par votre copine Lieblings (si elle vous lit un jour, elle se reconnaîtra !). Taille 3 mois.

Mais pas que.

Ses deuxième Converse suivent juste après, roses. Offertes par Caro.

Mais pas que.

Ses premières babies. Ses premières basket. Ses premiers chaussons. Passés par Hélène, qui gentiment vous a refilé toutes les fringues de sa fille, vous la bénissez encore. Économies chéries (que vous avez réinjectées dans le prix de la crèche, vous n’êtes pas devenue millionnaire, loin s’en faut !).

Mais pas que.

Ses premières Sandalettes Jacadi. Offertes par votre compte en banque.

Ses premières méduses (les horreurs en plastique). Encore par votre compte en banque.

Ses premiers après-ski. Offerts par le découvert de votre compte en banque.

Ses premières Louboutin. Nan, c’est une blague. Pas avant 3 ans.

Bref. Une ruine, presque autant que la crèche, d’autant que vous ne savez pas résister à l’appel de la Chaussure.

Sauf que détail important, quand même, il faut se référer à la fonction PREMIÈRE de la chaussure. Remontons donc à la nuit des temps, lorsque l’Homme créa la chaussure. Eh bien l’Homo Sapiens, en ayant plus que ras le bol de se prendre les pieds dans les chardons alors qu’il chassait le Mammouth, décida d’imaginer un truc pour lui envelopper les pieds afin de les protéger. C’est ainsi que ses pieds devinrent tout terrain. Au départ, je vous le donne en mille, les chaussures étaient en… peau de Mammouth. Tannée pour l’été (c’est à dire juste le cuir, on enlève les poils), et retournée pour l’hiver (on garde les poils, mais on les met à l’intérieur de la chaussure). Si, si, l’histoire est VRAIE ! Enfin presque. Non mais ! Vous vous passionnez suffisamment pour les chaussures pour pas raconter de connerie !

Oui, donc année après année, la technologie de la chaussure se développe, se complexifie, s’adapte à son milieu : le sabot, la babouche, la charentaise, la tong, la basket.

Bref, une chaussure, ça sert à protéger le pied quand on marche. A faire en sorte que le pied soit le plus possible adapté à son milieu de vie.

Or vous admettrez que le milieu de vie du pied du bébé c’est plutôt le berceau. Pas trop hostile, comme milieu.
Donc bon, utilité de la chaussure proche de zéro. Oui, il faut bien l’admettre, même si ça fait mal…

Mais la Louboutin, alors ? Non parce que vous admettrez quand même que c’est pas du tout terrain, comme machin, et surtout, que pour le coup, c’est bien plus confortable de rester pieds nus, même sur un tapis de chardons…

Ah bien nous y voilà ! De technologie en technologie, la chaussure devient oeuvre d’art. Et c’est exactement la fonction que remplit ladite Louboutin, ou la chaussure au pied de votre bébé. A quoi sert-elle ? A rien, mis à part sublimer le pied de votre cher poupon. Et sublimer, c’est peu dire ! Vous bavez devant les vitrines de chaussures de bébé.

Alors même si ça tombe tout le temps, même si vous en perdez une sur deux, même si c’est pas pratique, les chaussures de bébé, vous votez pour et en redemandez ! Ruine assurée… normal, c’est de l’Art !!!

Publicités

2 réflexions sur “Fashion shoes

  1. Lieblings, c’est MOUA !!!!! bien heureuse d’avoir été la première paire de chaussures de ta lapinette …. je serais aussi sa première tata à la faire monter à cheval et à lui faire aimer ce sport qui va te ruiner !!!! Ne me la confie jamais, elle pourrait revenir avec de mauvaises idées 🙂

    • Tant que c’est sa tata qui lui paye les cours d’équitation, et qu’elle se casse rien, ça me va ! lol
      D’ailleurs, c’est des seuls animaux qu’elle connaît, le « dada ». Même les vaches, elle les prend pour des « dada »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s