5 fruits et légumes par jour

ImageMères Parfaites, merci de faire suivre vos astuces, ceci est un appel au secours. Et ne mentez pas, n’essayez pas de nous faire croire que votre Enfant Parfait préfère les haricots verts aux frites. Même pas la peine, ceci n’existe qu’au Pays Imaginaire. Par définition, ce pays n’existe pas.

Mères Normales, soyez rassurées, la vraie vie se trouve au Pays des Couches.
Car au Pays des Couches, votre enfant commence à trépigner vers 11H30. Il a faim, il a faim, il a faim. Et ça l’énerve, ça l’énerve, ça l’énerve.
Vite, vite, vous devez préparer le repas en 4ème vitesse. Equilibré. Protéines, légumes, et un peu de féculents. Un tout petit peu de matières grasses, et un seul grain de sel dans l’assiette, c’est limite déjà trop. Laitage, et fruit si possible.

C’est partiiiiiii !!!

Un peu de steack haché. Du bon, hein ! Si c’est surgelé, pas plus de 5% de matière grasse, mais celui du boucher, c’est mieux.
Des brocolis. Plus doux que des choux de bruxelle au goût, plus mou que des haricots verts, ça fond dans la bouche, c’est bon, c’est délicieux, c’est subliiiiiime. Miaaaaaaam, les bons brocolis (nan, mais arrêtez d’en faire trop, c’est pas la peine, tout le monde sait que les légumes verts c’est dégueulasse, les enfants le captent dès l’âge d’un an !).
De la purée. Ah ça, c’est bon, la purée, surtout avec plein de beurre et plein de crème.
Un « Babé » (traduction = Babybel). Mais attention, on enlève la cire, ma chérie ! On ne la mange pas !
Et une compote. Sans sucre ajouté. Ou mieux, compote faite maison. Sans sucre ajouté non plus. Ou un fruit.
Voilà. Ca, c’est le repas des Mères Parfaites. Que celles qui arrivent à faire avaler ça à leur gamins lèvent le doigt, j’écris tout de suite au Ministère de la Famille, qu’on leur décerne la légion d’honneur.
Ouais, vous le saviez, là, y’a plus personne. En théorie, hein, elles sont fortiches, les Mères Parfaites. Mais en pratique, bah… Bah elles galèrent. Comme vous.
Parce que le steack haché, il rentre bien dans la bouche. Il est machouillé, machouillé, remachouillé. Avec force bruits de mastication, et grimaces. Une bouchée d’avalée. Deux. Une troisième, difficilement. Et les suivantes, c’est machouillage, machouillage, et remachouillage, et… on recrache.
Et ravie, Lapinette vous montre le sol où son débris de viande machouillé a atterri, et vous informe : « Gigi ! ». Ouais, elle partage avec le chien, elle est généreuse, votre fille.
Brocolis : même cinéma. Première bouchée, on machouille, on machouille, on machouille. Et puis à la réflexion, Lapinette ne voit pas pourquoi ça passerait par le gosier, puisque de toute façon, tout ça finira dans la couche. Autant le recracher tout de suite. C’est ce qu’elle fait. Et de vous montrer le sol en criant : « Gigi ! ». Vous insistez pour la forme, appelez Papa des fois que ça fonctionne mieux (Pères Parfaits, une idée ?), mais au fond, vous ne pouvez pas lui en vouloir, les légumes, c’est grave dégueulasse.
Bon, vous fondez tous vos espoirs sur la purée. C’est bon, la purée. Une noisette de beurre et diluée dans de l’eau (et non de la crème) pour la rendre plus fluide, nickel !
Et une cuillère pour Lapinette ! Première cuillère avalée. Vous le saviez, la purée, c’est délicieux ! Deuxième cuillère… euh… ouf, elle est passée aussi, celle là ! Troisième cuillère… Dans la bouche… jusqu’à ce qu’un torrent de purée dégouline sur le menton puis sur le bavoir de Lapinette. Et elle se marre. Et vous hurlez.  » Non mais tu n’es pas propre ! Arrête de jouer avec la nourriture ! Tu avales, tu ne recraches pas ! ». Vous récupérez le torrent, et le remettez dans la bouche pour lui faire comprendre. Votre Lapinette simule un haut le coeur.
Opération séduction, vous enfournez une grande cuillère dans votre propre bouche en prenant un air extasié : « Mmmmhhhhh ! C’est bon la puréééééée (surtout sans beurre, sans crème et avec de l’eau !) Maman aime la purée ! C’est bon ! »
D’une logique implacable, Lapinette plonge donc sa cuillère dans son assiette et vous la tend : « Am ! Maman ! ». Bon, opération séduction ratée.
On vous a toujours dit : pas de cris, ne pas forcer un enfant, c’est comme ça qu’on en fait des anorexiques. Bon. Mais quand même Lapinette n’a rien mangé.
Vous décidez de passer à la suite du repas, elle se rattrapera ce soir.
Votre fille, comprenant vous avez abdiqué, hurle en montrant le frigo : « Babéééé ! Babéééé ! ». Le Babybel, donc. C’est la seule chose qu’elle mangera de son plein gré. Et encore… C’est tout un rituel !
Tout d’abord, c’est ELLE qui doit le déballer. Enlever le plastique, enlever la cire. Elle se débat avec, et bien entendu, n’y arrive pas vraiment. Elle mord donc allègrement dans le Babybel encore à moitié emballé dans sa cire. Vous lui retirez de la bouche, et terminez le travail de déballage, malgré ses hurlements de Fille-Indépendante-Vexée. Vous l’aviez pourtant avertie : on ne mange pas la cire ! Et encore moins l’emballage plastique. Pourquoi pas le filet, tant qu’elle y est ?
Bref, elle mange son Babybel tout nu. Mais n’oublie pas d’en glisser quelques morceaux sous la table, pour le chien qui a tout compris. Il se trouve toujours dans les parage à l’heure des repas, traquant les bouts de steacks machouillés et autres déchets comestibles. Sauf les brocolis. Même le chien sait que les légumes, c’est dégueulasse.
Le fromage avalé (qui par l’enfant, qui par le chien), vous passez au dessert.
Alors là, mystère de la compote, on vous avait dit, au moment où vous démarriez la diversification alimentaire, que votre enfant allait préférer les compotes aux purées de légumes, eh bien que nenni. Vous avez toujours eu un mal fou à lui faire avaler ça. Pourtant, vous maintenez, les compotes c’est bien meilleur que les purées de légumes (car les légumes, oui, vous l’avez compris, c’est… bah oui, c’est dégueulasse). Bref, la cuillère de compote ne passe même pas la barrière des lèvres de Lapinette. Les fruits, n’en parlons pas, elle s’amuse avec, s’en met partout… sauf sans la bouche.
Bilan du repas : deux bouchées de steack, 2 cuillères de purée, un babybel partagé avec le chien.
Il y a de la bouffe partout : sur la table, sous la table, sur le bavoir, dans l’estomac du chien, mais rien dans le ventre de Lapinette.
Dilemme : l’envoyez vous à la sieste le ventre vide, ou prenez vous pitié, et lui donnez vous un ou deux petits suisse ? Votre coeur de mère balance… vous ne savez que faire…
Très honnêtement, LA réponse ne vous a pas encore été révélée.
Vous avouez très humblement et très honnêtement que c’est un peu en fonction de votre humeur et de votre degré d’énervement du moment. Car n’allez pas croire que cette scène se déroule dans la sérénité la plus absolue à tous les coups ! Vous avez juste épargné à vos (rares) lecteurs les cris de putois qui accompagnent parfois le repas de Lapinette. Ça a un an et demi, et ça a le don de vous mettre à bout avec un morceau de steack et trois brocolis. Comme si vous n’aviez que ça, comme problème, dans la vie, bordel !
Alors pour la peine, au lit, et sans dessert !!!!!!!!!!

 

Publicités

4 réflexions sur “5 fruits et légumes par jour

  1. J’ai 33 ans, et j’ai jamais mangé de légume de ma vie. Les légumes, c’est dégueulasse. Et quand je pense à ma mère qui s’est acharnée à me laisser devant mon assiette de légume pendant 18 ans. …33 ans, et pas un légume à mon actif. Je suis carnivore et féculenivore, et je m’en porte très bien ! vive lapinette et son aversion des légumes !

    • Ce qui est absolument dégueulasse, c’est qu’en plus de ça, tu es mince comme un fil. Tu sais que j’ai tendance à te détester, mein Lieblings adorée, dans ces moments là ?
      Enfin je me souviens quand même qu’une fois ta môman m’avait gentiment préparé un délicieux pot au feu plein de légumes, et, si ma mémoire est bonne (c’était quand on avait 17 ou 18 ans, ça commence à dater, en fait…), tu avais tout mangé… accompagné d’un petit verre de… vinaigre. Bah ouais, tu es comme ça, toi : quand tu manges des légumes, il faut ensuite récurer la tuyauterie au vinaigre !
      Bref, continue à manger des pâtes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s