Quand la reine abdique

Oui, on l’aura compris, la Reine du Pays des Couches, c’est vous. Na.
Ca a ses avantages… et ses inconvénients…

Avantages : vous avez la primeur des câlins.

Inconvénients : vous régnez en maître sur le Pays des Couches.
La marque de lait ? Vous décidez.La marque des couches ? Vous décidez.
Les vêtements ? Vous décidez.
Ce que mangera Lapinette ce soir ? Vous décidez.
Dans la foulée, vous vous autoproclamez aussi Reine du Pays Domestique. Allons-y gaiement.
La marque de produit vaisselle ? Vous décidez. Et puis vous faites.
Le menu du soir ? Vous décidez, et vous faites également.
Le jour de ménage ? Vous décidez et vous faites (avec un peu de chance, le Roi vous aidera, mais c’est vraiment parce que vous êtes enceinte !).
Bref, deux couronnes sur la tête, c’est un peu trop pour vous. Surtout que, vous venez de le dire, vous avez un gros bidon de 6 mois de grossesse.
Alors quand après toute une journée passée à vous acquitter de vos royales tâches, Lapinette se roule par terre parce qu’elle ne veut pas monter sur sa chaise pour manger, vous osez une royale gueulante : « Oh ! Ça suffit ! ».
Et quand votre Royal Epoux vous rabroue en vous disant : « Arrête de lui crier dessus », c’en est trop. Vous rendez votre couronne.
« Eh ben tu sais quoi ? Tu te débrouilles avec elle ! »
Dignement, vous quittez de ce pas la cuisine, en redressant votre couronne sur votre tête.
Vous avez abdiqué. Ce soir, le Roi s’acquittera de vos royales tâches.

A vous la télé, pendant que le Royal Papa se coltine le repas de Lapinette et la préparation du vôtre. Enfin bon, vous tendez l’oreille quand même. Des fois qu’un loupé s’opère en cuisine pendant votre absence. Vous faites confiance, hein, mais bon… Une confiance maîtrisée.
Vous entendez des « C’est bieeeeen !!! Tu as tout mangééééé !!! » Ok. Tout mangé, mais mangé quoi ?
Papa propose un « Babé ». Bon signe. Et puis plus rien. Vous n’entendez que du farfouillage en cuisine. Bruits de casseroles, de plats qu’on touille, d’assiettes qu’on déplace… Le Royal Papa ne sait pas cuisiner dans en mettre jusqu’au plafond. Mais au moins, il cuisine, et en plus, il cuisine bien. Vous lui pardonnez donc.
Cependant, aucun signe qu’un dessert ait été proposé à Lapinette.
Tant pis. Vous avez abdiqué, vous en assumez les conséquences.
Et la première ne tarde pas à venir. Royal Papa sort de la cuisine un grand verre de jus de citron pressé/eau pétillante (votre cocktail du moment) à la main, vous proposant : « un apéro » ?
L’ex-Reine se fait même servir ! Quel luxe !
Vous réintégrez donc la cuisine. Vous acceptez de soutenir votre cuisinier de mari un verre à la main.
Mais quand même, une question vous brûle les lèvres. Vous avez abdiqué, certes, mais votre conscience de mère a du mal à se mettre en veilleuse…
« Elle a bien eu son dessert ? »
« Ah euh… oui, enfin elle a eu un Babybel. » Répond Papa, dans ses casseroles jusqu’au cou.
Oui, donc pas de dessert. Bon, c’est pas grave, vous récupérez momentanément votre couronne. Mais qu’on se le dise, vous ré-abdiquerez après le dessert ! Parole de Reine !

Publicités

2 réflexions sur “Quand la reine abdique

  1. J’aime beaucoup ton site et tes posts Alice 🙂
    J’espère avoir de tes nouvelles bientôt ^^ (ainsi que Nicolas et Éloise).
    Bisous Marion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s