Ses jouets : tout, sauf ceux que vous lui achetez…

Lapinette croule sous les jouets. Des poupées, une poussette pour les promener, une cuisine pour leur faire à manger, des Duplos, de la dînette, des livres, des puzzles, des petites voitures, des hippopotames à roulette, des doudous… Bref, tout un arsenal. Limite ça vous donne le tournis.
Avec ça, c’est obligé, Lapinette va jouer des heuuuuuuures. Des jouuuuuuurs entiers !
Que dalle. Nada. Rien. Chaque fois que vous la collez devant son coffre à jouets espérant qu’elle vous fiche la paix cinq minutes, elle observe sa collection avec mépris, et s’en retourne à ses occupations préférées. Genre patauger dans la gamelle du chien et lui bouffer ses croquettes (alors que les petits plats concoctés par Maman, elle vous les renvoie à la figure… Mmmmm… Peut être devriez vous lui donner des croquettes pour chien à manger. Pas con…), patouiller dans le seau quand Maman fait le ménage, lui piquer son balai, et se casser la gueule avec, mettre les chaussures de Maman et faire le tour de la pièce vingt fois en trébuchant, monter sur toutes les chaises, puis sur la table, et aller chiper le couteau (ou le verre, ou les papiers importants, ou le portable, etc) qui traîne sur la table, se hisser devant l’ordinateur et rajouter un petit commentaire au dernier mail que vous venez de taper, retourner votre sac à main quand vous avez le dos tourné, vider le tiroir de sa commode de tous ses vêtements, patauger dans le pipi du chien en rigolant comme une tordue…
Des jeux de bébé de 18 mois, quoi. Genre votre fille n’a pas assez de jouets, elle doit trouver à s’occuper par elle même.

Bon, ok, vous êtes mauvaise langue. Parfois, il lui arrive de jouer avec ses affaires.
Sa tétine, par exemple. Il lui arrive de la fourrer dans la gueule du chien, ça la fait beaucoup rire.
Ses livres et ses crayons de couleur. Gribouiller sur ses livre, ou leur arracher les pages, quoi de plus poilant ? Ou gribouiller sur les mur. Hilarant, non ?
Ses Duplos : démonter sa magnifique ferme, et faire crisser les pièces en les frottant sur le sol, histoire de vous faire enrager…
Grimper debout sur son petit piano. Afin de monter sur son étagère pour se cacher dans le cube (Njüt ! Merci Ikea !).
Normal, quoi. L’homme descend du singe, tout va bien.
Partant de ce constat, la liste au Père Noël risque d’être assez économique :
– Des croquettes pour chien
– Une gamelle remplie d’eau
– Un balai
– Des vieilles pompes à sacrifier
– Un vieux sac à main et un vieux porte monnaie rempli de cartes de bus périmées, de tickets de métro déjà utilisés, de cartes de fidélités obsolètes…
– Du pipi de chien (mais uniquement si elle a été sage !)
Bref, tout ce qui fait la joie de votre fille. Pour pas un radis.
Comme quoi, la consommatrice, c’est vous, c’est pas elle ! Profitez-en, votre fille est une ado en devenir… Un jour, elle vous coûtera bonbon !!

Tout cela est bien joli, mais du coup, il vous arrive de vous demander si votre fille est normale. Dans les pubs Fisher Price, les enfants jouent pendant des heures avec leurs jouets. Ils sont ravis, ils sont épanouis. Ce sont des bébé normaux. Pas des enfants qui pataugent dans le pipi de chien. Ils trouvent ça dégueu, le pipi de chien. Ils trouvent que ça pue. Par contre, les Duplos, il trouvent ça trop cool.
Qu’avez vous donc raté dans votre éducation ?
Vous cherchez la solution à votre problème, mais sans ombre d’une réponse. Tatie Psy aura peut être la clé, mais vous en doutez.
En effet, la seule chose qu’elle a réussi à apprendre à sa nièce, c’est de dire « non, non, non ! » en agitant le doigt et en fronçant les sourcils. Comme votre fille a un don d’imitation assez certain, elle vous le ressort à toutes les sauces.
« Tu vas prendre ton bain ! »
« Non, non, non !  » (Lapinette agite le doigt et fronce les sourcils).

« Tu viens manger ! »
« Non, non, non ! » (Lapinette agite le doigt et fronce les sourcils)

« Tu viens patauger dans le pipi de chien ! »
Ah, là, pas de réponse… Décidément, Lapinette vous inquiète…
Pas de panique, vous avez toute la vie pour parfaire son éducation, vous n’en êtes qu’au début…

Dur, dur d’être Maman au Pays des Couches !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s