Préparation à l’accouchement… débat dans l’antichambre.

Vous êtes dans l’antichambre du Pays des Couches.
Pour la deuxième fois. Multipare, dit-on. Cette expression vous ramène à votre état bassement animal. En même temps, c’est un peu ce que vous êtes, en fait… Une grosse baleine.

Bref, bien que multipare, vous avez décidé de suivre quand même des cours de préparation à l’accouchement. Des fois qu’après un déclenchement, 32h de travail et une césarienne d’urgence vous ne sachiez pas ce que c’est…

Eh ben justement !

Qui dit déclenchement, dit que jamais vous n’avez percé la poche des eaux en vous levant de votre canapé, jamais vous n’avez chronométré les contractions pour savoir quand partir à la maternité, et jamais vous n’avez poussé. En gros, vous n’y connaissez rien.

Et si vous vous référez aux cours que vous aviez eus lors de votre première grossesse, on peut dire que vous avez un peu manqué de théorie quand même. Et la théorie, on a beau dire, ça vous rassure.

C’est donc là que nous arrivons dans le vif du sujet.

Nous ne nous embarquerons pas dans le « pour ou contre les cours de préparation à l’accouchement ». Evidemment, en tant qu’animal (primipare ou multipare), vous savez accoucher. Votre chienne n’a pas suivi de cours, et pourtant, elle a mis au monde 3 horribles petits chiots infernaux qui faisaient caca partout dans votre salon.

Après, bon, la CPAM vous recommande – et vous offre !- 7 séances de préparation, alors partons du principe que vous vous préparerez (dans votre animalité, vous avez une tendance « mouton »).

Maintenant, reste à savoir de quelle manière vous vous préparerez.
En individuel ou en groupe ?
Avec ou sans Papa (pas votre père, hein, on parle bien de votre mari !!) ?
Quelle tendance ? Baba cool ou scientifique ? Sophrologie ? Haptonomie ? Cours classiques ? Piscine ?

Pour tout dire, vous avez essayé 3 techniques, donc vous pourrez en parler. Pour le reste, Internet pullule d’articles sur le sujet…

Pour préparer l’arrivée de Lapinette, vous aviez choisi l’haptonomie, sur les conseils de la meilleure amie de votre sœur. Et puis vous alliez au cours de piscine « spécial femmes enceintes » entraînée par une copine. Pas remboursés par la sécu, faut pas abuser, hein ! Bons souvenirs, tout ça…

Pour Minilapine, vous auriez bien remis ça, mais vous avez déménagé entre deux, et pas d’hapto possible ici. Un peu de regrets sur le coup (vous seriez bien retournée voir Nicole, votre Sage-Femme préférée…), mais bon. On fait avec ce qu’on a. Pour cette fois, ce sera donc Patricia, et bien que d’un style très différent, elle est tout a fait sympa aussi. Et efficace.

Hapto vs cours classiques, donc.

Méthode baba cool vs méthode scientifique.

Bon, alors pour être honnête, en hapto, on a appris vite fait comment accoucher, histoire de ne pas sécher le jour de l’examen (et vous avez malgré vous séché, rapport à votre déclenchement et votre césarienne).

En hapto, c’est forcément en cours individuels, et forcément avec le Papa (celui de Lapinette, pas le vôtre). Vous apprenez, non pas à accoucher, mais à accueillir le bébé. Vous vous préparez à devenir parents. Vous parlez beaucoup. Avec la sage femme, entre vous, avec le bébé. Beaucoup d’émotions, de joies, de questions à poser, d’énigmes à résoudre, de communication. L’hapto, ça fait du bien au coeur. Surtout lorsque la première expérience a été celle d’une fausse couche. On lève le voile sur beaucoup de choses, et on le fait en couple, c’est génial.
Bon, par contre, c’est sûr, on part du principe qu’on sait accoucher. Ce qui en soi n’est pas faux, mais quand même.
Mais pour l’avoir vécu, vous ne regrettez pas ! Et un vrai moment de partage avec votre cher époux, qui de ce fait, prend une part active à votre grossesse. Vous êtes deux à attendre l’enfant, c’est top ! D’ailleurs, votre mari d’amour a pris presque autant de poids que vous durant ces neuf mois… C’est dire s’il était investi !

A côté de ça, vous aviez votre moment à vous. La piscine. Avec votre copine qui devait accoucher quatre jours après vous. Finalement, elle a accouché quatre jours avant vous. Vous étiez jalouse.
Cours avec une Sage-Femme, et un moniteur tatoué d’un serpent dans le dos. Mister Serpent vous faisait faire des battements de jambe, vous faisait jouer au ballon, battre des nageoires… Des vraies baleines.
Et la Sage-Femme vous faisait faire des exercices de respiration dans l’eau. Et ça, pour le coup, techniquement, ça aide lorsque les contractions sont là. Ça aide vraiment ! On souffle, on souffle, on souuuuuuffffffffle………………. et hop, la contraction est passée ! Ouais, vous savez, ça a l’air simple, comme ça…Puis relaxation dans l’eau en fin de séance, le bonheur ! Vous n’aviez plus qu’à bien manger en rentrant et faire la sieste. Et hop ! Une journée de passée, à vous occuper de vous ! Youpi, youpi !

Donc hapto + piscine = super bon duo pour préparer l’arrivée de bébé, la piscine apportant un côté technique bien utile.

Et maintenant, les cours classiques.
Du coup, comme vous ne connaissez rien à ce que doit être un accouchement « normal », c’était plutôt une bonne option. N’entrons pas cependant dans le débat du « chaque accouchement est unique, blabla, il n’y a pas d’accouchement normal, blabla », vous le savez. Vous voulez juste dire par « normal » : on perce la poche ou on a des contractions suffisamment rapprochées pour que Mari d’Amour panique, et prenne la voiture encore en pyjama, embarquant votre valise de mater, file à l’hosto vous oubliant sur le palier, obligé de faire demi-tour, puis péri – ou pas, mais pour vous, OUI – et on pousse, on pousse, et bébé est là. Peau à peau, tétée ou bib – chacun fait comme il veut – et voilà. Normal, quoi. Après on y met tout ce qu’on veut entre deux. Juste que déclenchement + césarienne d’urgence, même si c’est super top, c’est pas normal. Donc voilà. Vous n’avez jamais vécu d’accouchement normal au sens décrit ci-dessus, et vous ressentiez donc le besoin de suivre des cours une fois de plus.

Et comme pas d’autre choix, ça a été des cours classiques.

Et comme l’hapto ça vous avait bien plu, vous vouliez quand même que Papa (pas le vôtre) vous accompagne. Qu’il participe un peu, merde ! Parce que cette fois, honte à lui, il n’a pas pris 10 kilos. Pas investi, le Papa ! Ceci dit, vous avez pris moins de poids aussi. Pour l’instant 7 kilos à 7 mois contre 15 kilos à 7 mois la dernière fois. Enfin, aucun intérêt, comme détail.
Et cours en groupe, parce que de toute façon, vous n’aviez pas le choix non plus. Comme ça, c’est clair. Eh oui, déménager d’une grande métropole à une petite ville a ses petits inconvénients… En même temps, ça change un peu.

Premier cours il y a deux jours, donc. 2 couples et une femme seule. Et Patricia, la sage-femme. Tout le monde sympa.
Théorie sur le col de l’utérus. Échange d’expériences. L’une raconte sa fausse-couche (vous aussi), l’autre pose des questions (vous aussi). Les papas écoutent, interviennent. Apprennent à nous soulager. On apprend des positions pour plus de confort pendant la grossesse. Bref, de la technique, de la mécanique, mais avec beaucoup d’humanité et d’échanges. Expérience différente, mais qui vous sera utile, et surtout, vous votez pour, car bien que moins introspectifs que l’haptonomie, ces cours ont au moins l’avantage de vous permettre de vous consacrer pleinement au bébé à venir pendant au moins 1H30 par semaine. Oui, parce que faut bien le dire, avec Lapinette, guère le temps de penser à MiniLapine, guère le temps de vous poser, guère le temps de vous appesantir sur vos petits bobos de grossesse.

D’ailleurs, il va être temps d’aller habiller Lapinette (qui a traîné en pyj une bonne partie de la matinée – Mère indigne ! – ), puis d’aller pendre le linge. Après, il faudra préparer le repas de Lapinette, lui donner à manger, et la mettre à la sieste super tôt, car à 14h, dodo fini pour partir à la crèche pour 14h30. Et après… Youpiiiii !!! Une aprem pour vouuuuuusss !!! Histoire de souffler un peu… ou pas !

Donc voilou, pour résumer, OUI à la préparation à l’accouchement, et OUI quelle que soit la technique, car chacune a ses avantages, du moment qu’on fait l’effort de s’y investir un peu. Et si ce n’est pas pour vous que vous le faites, c’est pour bébé, donc quoi qu’il en soit, ça vaut le coup !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s