Le 9ème mois…

Eh oui. Après avoir raconté vos mésaventures de voyageuse en herbe, vous voilà de retour pour raconter vos mésaventures de maman/future maman. On l’aura compris, ce blog a été créé uniquement pour que vous puissiez vous plaindre et vous faire plaindre. Et de plus, vous êtes persuadée que vos grands malheurs intéressent le monde entier. Bah voilà. C’est ce qu’on appelle la mégalomanie. Et alors ? Ça dérange quelqu’un ??

Bon, alors revenons à nos moutons.
Votre grossesse. Enfin ce qu’il en reste, hein. Parce qu’avec tous ces déménagement et problèmes d’Internet, vous voilà en train de traîner votre dernier mois de grossesse. Oui Madame, le 9ème. Farpaitement !
Et ce dernier mois, il faut bien le dire, c’est le plus dur.
Déjà, parce qu’on a qu’une envie (ou qu’une crainte, selon les cas), c’est d’accoucher. Vous l’avouez, pour vous, c’est un mélange des deux. Hâte de voir la bouille de votre bébé, et crainte de ne pas savoir assumer deux monstres. Ceci dit, d’autres l’ont fait avant vous, ça doit pas être sorcier. Après tout, l’humanité est faite pour se reproduire, profitons-en !

Mais bon, tout ça, c’est dans la tête, alors passons, chacun ses problèmes avec son surmoi.

Non, il y a les vrais trucs gênants à la fin de la grossesse. Genre le gros bide tout tendu, qui annihile tout repère du moi physique.

Ouais, Freud, tout ça, vous maîtrisez grave. Sœur docteur en psycho, lecture de sa thèse, vous avez tout capté à la vie (mais rien à sa thèse).

Donc, le gros bide.

Déjà, affublée d’un tel handicap, vous oubliez les chaussures à lacets ou à boucles. Limite vous oubliez les chaussures tout court, car avec un peu de bol, vous faites de la rétention d’eau, et vous avez pris 3 pointures en dix jours.

Ensuite, exit les pantalons de grossesse. Ça y est, vous arrivez au stade critique où ils vous scient la taille dès que vous êtes assise. Vive les joggings, c’est tellement plus sexy ! Ou les robes, si vous avez réussi à trouver des collants qui ne vous glissent pas sur les chevilles à la moindre occasion.

Et en parlant de chevilles (oui, oui, vous vous souvenez, le truc qui se trouve entre la jambe et le pied, et que 1/ vous ne voyez plus car elles sont cachées par un bide monstrueusement proéminent, 2/ vous ne voyez plus parce que vos jambes ressemblent désormais à des poteaux !), oui, donc en parlant de cheville, et donc plus ou moins directement de jambe, parlons épilation. Epila… quoi ???Mais siiiiii !!! Souvenez vous ! ouais, ce machin qui fait trop mal. C’est ça ! C’est ce que font toutes les filles sexy pour plaire aux hommes et avoir les jambes toutes douces ! On sait, on sait, sexy ne fait plus partie de votre vocabulaire, mais quand même ! Les jambes, ça se soigne un minimum !
Les jambes, vous dites ??
Un petit effort, voyons ! C’est cet instrument rattaché à votre bide, qui vous sert à marcher. Car ne croyez pas qu’en dessous du ventre (votre seul horizon vers le bas, désormais) c’est le vide. Nan, ça continue avec les jambes et les pieds.
Vous les retrouverez après l’accouchement, ne vous en faites pas.
Mais bon, convenons qu’en de telles conditions, il est plutôt difficile de s’épiler.

Ce n’est pas tout. Fatiguée comme vous êtes, vous vous imaginez que vous dormirez comme un bébé. Que nenni ! En plus des insomnies de rigueur pendant la grossesse, vous voilà aussi souple qu’un jeune éléphanteau pour bouger dans votre lit. Si le monde était bien fait, il existerait des treuils de grossesse, afin de vous aider à vous coucher, à vous relever, à vous retourner dans le lit. Mais ça n’existe pas. Donc une fois installée dans le lit, vous avez grave intérêt à kiffer votre position, car vous ne pourrez plus bouger. Nuit de merde, juste histoire de vous habituer à l’après-grossesse.

Et de tout façon, vous ne pouvez plus bouger, quelle que soit la situation. Essayez de ramasser la tétine de Lapinette qui est tombée au sol ! Essayez, un peu ! Haha !! La Terre est basse, hein ?? Ouaip, madame ! 9 mois de grossesse !
Et tentez de passer entre deux voitures garées côte à côte dans un parking. Héhé ! Ca bloque au niveau des rétros, hein  ? Ouaip, madame ! 9 mois de grossesse !
Ah, et manger une bonne grosse choucroute le soir, juste avant d’aller dormir (comme vous en aviez l’habitude auparavant ! Bah oui, quoi, y’a des gens, c’est la tisane, et d’autres, la choucroute… C’est comme ça !). Donc essayez un plat bien lourd avant de vous coucher, rien que pour tester. La nuit que vous allez passer, je vous raconte pas ! N’oubliez pas que votre estomac est remonté au niveau de votre gosier, et que votre système de trop plein ne fonctionne plus ! La tuyauterie est complètement à refaire, à l’intérieur ! Alors ne vous amusez pas à ce genre de chose !

Truc drôle aussi : embrasser votre mari. Entre son petit bedon et votre montgolfière, l’exercice est comique ! En tendant les bras, vous arrivez à peine à vous frôler le bout des doigts.

En parlant de mari, heureusement qu’il est là, d’ailleurs. Votre treuil du lit, c’est lui. Votre « ramasse-objets-au-sol », c’est lui. Votre assistant de vie, c’est lui. Vous lui devez tout, en ce moment. En même temps, ce n’est que justice : c’est vous qui vous tapez quand même la grossesse, faut pas exagérer ! Alors oui, mère indigne, que c’est beau de porter un enfant, que c’est la plus belle chose au monde (oui, oui, oui, les nausées ! Oui, les jambes qui gonflent ! Oui, les vergetures !…), oui, il y a des femmes qui rêveraient de tomber enceinte, oui, c’est l’épanouissement le plus total, l’accomplissement du moi et du surmoi (merci Freud), d’être enceinte, mais soyons sérieuses deux minutes : QUI a RÉELLEMENT kiffé le dernier mois ?

Ouais, ok. On est d’accord. Alors hein ! Camembert. Et vive l’accouchement ! Ou pas…

Publicités

3 réflexions sur “Le 9ème mois…

  1. J’aime beaucoup ton écriture donc je m’abonne! En plus, je me reconnais beaucoup dans certains articles, entre autre celui ci, vu que j’entame moi aussi mon dernier mois de grossesse. Entre baleines on se comprend! lol
    Bon courage pour la dernière ligne droite!

    • Merci beaucoup !! 😉
      Et surtout… bon courage pour le dernier mois à toi aussi ! J’espère juste que Bébé n’arrivera pas le jour de Noël : 1/ pour pouvoir voir le premier « vrai » Noël de ma première fille, et 2/ J’ai pas envie que l’anniversaire du deuxième tombe le jour de Noël… Pas cool pour lui !
      Bizz et à très bientôt, alors ! 🙂
      PS : j’ai vu que tu avais un blog aussi… Il m’a l’air sympa et j’aimerais m’y inscrire mais… j’y arrive paaaas !! Tu sais comment on fait ?

      • Oui moi aussi j’aimerai éviter les dates qui vont du 24 décembre au 1er janvier pour accoucher car il y a Noël et puis dans la famille il y a de nombreux anniversaires à ces dates là donc c’est bouché (et surtout pas pratique).
        Pour s’inscrire sur le blog…? Comment dire? Je ne suis pas une lumière en informatique mais mon cher et tendre (Papa Moo) me dit qu’il faut aller sur la page Facebook et que de cette façon tu pourras suivre l’actualité de mon blog. Perso, je me demande ce que ça change par rapport au système d’abonnement d’Hello coton…
        Sinon, tout en haut de la page du blog il y a écrit « connexion ». Tu écris ton pseudo et tu choisis ton mot de passe. Le souci c’est que là ça ne t’envoie pas l’actualité du blog automatiquement, c’est à toi d’y aller toute seule.
        Voilà! En tout cas je suis heureuse que tu me lises aussi. A bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s