Profitez en, les copines !

Avant l’article promis du Mc Do, une autre promesse à honorer. Hyper importante, afin d’éviter que vos copines ne se fassent ligaturer les trompes. Elles ont 25 et 34 ans, ce serait dommage, qd même ! Pour Manue et Caro, donc, pour ne pas les citer…
Vous avez l’habitude de vous plaindre, sur ce blog. De raconter vos petits malheurs de maman. Il est vrai qu’il est plus facile de rigoler du malheur que du bonheur, hein. On vire très vite dans le mélo guimauve. Alors le bonheur, vous le laissez aux autres bloggeuses, vous n’avez aucun talent pour le conter de manière légère. Tout de suite, vous vous emballez et tombez dans le lyrique limite ridicule. Remarquez, ca peut être marrant. Mais faire du lyrique avec vos filles, merci bien. Vous ne souhaitez pas leur faire honte. Le probleme, c’est que du coup, vous faites peur à vos copines, avec vos conneries…
Bref, du coup, elles vous ont demandé de raconter vos bonheurs de maman. Pas gagné. Et puis faire des listes ce n’est pas trop votre fort. C’est comme pour les courses, il manque toujours quelque chose…
Mais ne voulant pas être responsable de leur stérilité, vous relevez le défi.
Donc tout d’abord – et attention, tous ces bonheurs ne sont pas classés par ordre d’importance. c’est au pif, comme ça, comme ça vous vient à l’esprit – ce qui est cool, avec les enfants, c’est que c’est une source intarissable d’inspiration, ce qui vous permet de tenir un blog entier. Alors ok, c’est un peu monosujet, mais en même temps, faut bien le dire, les gosses et tout ce qui va avec, c’est poilant, ya de quoi se marrer un bout de temps. Premièrement, donc.

Deuxièmement, c’est un argument choc lors d’une dispute avec votre mari : »arrête de faire la gueule, on n’a pas fait des enfants pour leur offrir le spectacle de parents qui se disputent tout le temps ». Bon, ok, votre mari n’arrête pas pour autant de faire la gueule, mais quand même. Toc. Petite estocade. Coup bien envoyé. Bobo à son kiki. Et comme ca lui plaît pas, il continue à faire la gueule. Preuve que l’argument l’a touché. Ou pas. Bref, c’est un argument supplémentaire dans une engueulade, ca permet de tenir une manche de plus. Voilà. Et de deux.

Troisièmement, et là ça va intéresser les grosses feignasses qui kiffent de passer leur vie le cul posé dans un fauteuil à matter un écran ou alors les fans de princesses, de nains dans la forêt et d’animaux qui parlent (non, non ces personnes ne se droguent pas toutes…), avoir des enfants est une merveilleuse occasion de redecouvrir tous les anciens Disney, et d’aller voir tous les nouveaux au cinoche. Le pied total. Et même qu’à l’heure des infos, vous pouvez vous taper le luxe de dire à votre mari « oh ben non, tu vas pas lui couper son dessin animé!  » Ça marche pas toujours, mais ca vaut le coup de tenter…

Bon, et puis pour les nostalgiques, dans la même veine, ça permet de se reclaquer tout le répertoire de Chantal Goya ou Dorothée. Trop cool.

Autre bonheur de maman, l’avenir vous appartient. Ben oui : l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. Et puis certainement à ceux qui se couchent tard aussi. Oh, oh, oh… vous retombez dans vos travers. N’empêche que les journées étant longues, vous avez le temps de faire plein de trucs. Bon, allez, bonheur suivant, vous sentez que celui là ne plaira pas à vos copines. Elles sont un peu chiantes, hein ?!

Alors un truc qui va leur plaire à ces chiassouses feignasses (si, si, ce sont bien vos copines!), c’est la sieste. Ouais, car quand bébé pleure, vous tentez de le calmer. Et miracle, parfois ca fonctionne. Et miracle suprême, il arrive même que bébé s’endorme ! Mais de peur de le réveiller, du coup, vous n’osez plus bouger. Et forcément, vous dormez aussi. Sieste forcée. Trop génial, non ? Et hop, un top bonheur de maman !

Aaaaahhhhh, et dans le registre des grosses feignasses lobotomisées, la télé. Le congé mat est le moment idéal de votre vie pour matter la télé tranquille, jusqu’aux émissions les plus connes. Faut bien vous occuper lorsque bébé boit son bib et que vous avez les mains prises, ou que vous déambulez comme une débile dans la maison en tentant de l’endormir. Ça commence le matin par « Les Maternelles » sur France 5, puis votre moment mongolito de la journée: « Petits secrets entre voisins » sur TF1. Puis infos sur toutes les chaînes possibles, F3, F2 et BFM. Et vient l’heure de Sophie Davant sur F2, et « Toute une histoire ». Puis Stéphane Bern avec « Comment ça va bien ». Et ensuite l’émission avec des chefs qui coachent leurs commis, mais vous ne vous souvenez plus le nom. A cette heure ci, ça bug, côté TV car c’est l’heure des bains, des bibs, dîner de la grande, du coucher, votre dîner, etc. Infos, infos, infos, puis émission du soir, puis vient la nuit. « Enquête d’action », « Baby Boom » et autres « C’est ma vie » hantent vos nuits sur les chaînes de la TNT. Ou « les carnets de Julie » quand vous tombez dessus. Bref, ca occupe quand bébé est infernal. Depuis quelques jours, ca va mieux. Du coup, vous êtes en chute libre côté TV. La lecture regagne tout doucement du terrain, mais ça reste timide vu que vous avez du ménage et du sommeil à rattraper. Ceci dit, vous restez en lice pour les prochains championnats du monde de TV. Trop cool.

Mouais, allez, vous sentez que vos arguments ne font pas mouche. Vos copines (les chieuses), veulent de la guimauve et du miel qui colle. Sinon elles vous emmerderont encore et encore (mais vous les aimez, hein ! C’est commes les gosses : plus c’est chiant, plus on les aime !).
Alors oui vous admettez, le meilleur moment de votre journée c’est quand Lapinette vous saute dans les bras lorsque vous allez la chercher à la crèche. Oui, vous fondez littéralement de voir Mini Lapine s’endormir contre vous, même si elle termine tout juste une crise de coliques qui vous a psychologiquement épuisée. Oui, vous êtes gaga devant les premiers mots de votre Lapinette, devant ses calins, devant son émerveillement pour les dessins animés de princesses. Et oui, la douceur des premiers mois de Mini Lapine vous comble de bonheur (même si objectivement, elle est grave chiante la plupart du temps !). Oui, vos enfants, c’est, quoi qu’on en dise, le plus grand bonheur de votre vie. Vos filles sont votre rayon de soleil.

Contentes, les copines ?
Bah ouais, grâce à elles, vous venez de perdre les 3,5 lecteurs de votre blog, avec votre dernier paragraphe bien cucul. Vous espérez qu’elles se rendent compte à quels sacrifices vous êtes prête à consentir pour leur future maternité !
Courage, les filles, être maman, c’est le kiff ! Le plus épuisant des kiffs, mais ça, je vous le dirai jamais !

Publicités

3 réflexions sur “Profitez en, les copines !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s