L’autonomie

Depuis sa naissance, vous n’attendez que cela. Que bébé devienne autonome.
Marche tout seul.
Parle.
S’habille tout seul.
Mange tout seul.
Aille sur le pot.
Fasse tout comme les grands.
La vie en rose. Histoire de retrouver un peu la vôtre,  d’autonomie.
Et à l’usage, finalement, pas sûr que ce soit le pied…
Car entre un bébé pas autonome, et un enfant autonome, il y a toute cette phase de transition qui dure quand même un certain temps, voire un temps certain…
Quelques exemples…

1. Bébé pas autonome : ne marche pas, ne court pas, ne saute pas.
Enfant autonome : marche,  court, saute.
En phase de transition : marche à deux à l’heure, se pète la gueule tous les trois pas, demande à ce qu’on le porte au bout de cinq minutes. Sans compter qu’il fait tomber tout ce qui est à portée de sa main. Désormais,  plus question de prendre l’apéro sur la table  basse.
Bref, l’apprentissage de l’autonomie, une bonne raison de ne plus inviter vos voisins casse-c… pieds à l’apéro.

2. Bébé pas autonome : dit « gagagaga, dadadada, gueugueugueu », conversation passionnante.
Enfant autonome : dit « vas-y maman, tu me souuules ! Nan, me dépose pas devant l’école,  laisse moi au coin de la rue! », âge ingrat, enfant ingrat. Privé de sortie pendant 15 jours.
En phase de transition : « Oh c’est gueugueulasse ta soupe Mamie ! », la honte.
Bref, l’apprentissage de l’autonomie, une occasion en or d’avouer à votre belle-mère qu’elle cuisine mal.

3. Bébé pas autonome : ne s’habille pas tout seul.
Enfant autonome : s’habille seul.
En phase de transition : croit qu’il sait s’habiller seul, et veut tout faire tout seul. Même ce qu’il ne sait pas faire. Genre attacher ses lacets. Toute opération de sauvetage finit en drame. Cris et larmes de rigueur. Au lieu de mettre 5 minutes, l’opération dure trois quarts d’heure chaque matin.
Bref, l’apprentissage de l’autonomie, enfin une bonne excuse pour arriver en  retard au boulot.

4. Bébé pas autonome : attend qu’on lui donne la becquée. S’en fout partout même si c’est vous qui gérez l’affaire.
Enfant autonome : mange seul, mais ne loupe jamais une occasion de se faire une tache.
En phase de transition : veut absolulement manger seul. Le jambon, les pâtes,  mais aussi la soupe et les yaourts. Ne loupe jamais une occasion de se tacher,  de vous tacher, de bousiller la nappe, la table, les chaises et le tapis. Le chien termine le boulot en engloutissant les restes de repas tombés à terre et en bavant partout. Vous achevez le tableau en balançant un grand seau de javel sur tout ça.
Bref,  l’apprentissage de l’autonomie, l’occasion rêvée pour refaire votre maison à neuf et renouveler votre garde robe.

5. Bébé pas autonome : caca couche (parfois ça déborde).
Enfant autonome : caca toilettes (parfois à côté si c’est un garçon)
En phase transition : caca à destination variable : couche (pendant la sieste), pot (avec un peu de bol), toilettes (avec beaucoup de bol), culotte (normal), par terre (toujours rien d’anormal), sous la table (euh…), derrière les rideaux (là,  il est temps de se rendre à l’évidence,  en chiant ainsi, c’est VOUS que votre enfant veut faire chier. Dans les toilettes, de préférence).
Bref, l’apprentissage de l’autonomie, le moment idéal pour entamer une psychothérapie mère-enfant.

6. Bébé pas autonome : bain dans la baignoire en plastique, maman savonne.
Enfant autonome : bain dans la grande baignoire, enfant savonne.
En phase de transition : bain dans la grande baignoire. Veut jouer dans le bain. Maman retenue en otage dans la salle de bain pendant ce temps, car il faut surveiller. Salle de bain transformée en piscine municipale. Veut se savonner seul. Utilise la moitié du flacon de gel douche pour se savonner uniquement le ventre. Si maman ose s’approcher pour l’aider, c’est le drame. Ne veut pas sortir de l’eau. Encore le drame. Veut se sécher seul. Encore à moitié trempé (pas eu le droit de vous approcher), veut s’habiller seul (cf point n°3). Ça y est, vous pétez un cable.
Bref, l’apprentissage de l’autonomie, une fabuleuse occasion pour vous payer une semaine de vacances dans un hôpital psychiatrique.
Les fous seront toujours moins fous que le plus sage de vos enfants…

Publicités

2 réflexions sur “L’autonomie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s