10 trucs pour faire cesser un caprice

Image

Votre enfant, Lapinette, en l’occurrence, a deuzan. Ça, tout le monde le sait.
Et deuzan, c’est l’âge où dès que vous les contrariez un tant soit peu, c’est le drame.
Ce midi, par exemple, vous avez OSÉ (nan mais qu’est-ce qui vous a pris, bon sang ?!!!) lui proposer des pâtes en forme de papillons plutôt que des coquillettes (quelle idée, franchement. QUELLE IDÉE !!!).
Lapinette s’est jeté par terre en hurlant. Le diable dans le corps (euh… qui aurait un bon exorciste dans ses contacts FB ??)

Ce soir, pour vous faire pardonner, vous avez donc voulu lui lire une histoire. Celle de la Petite Sirène. Sa préférée.
Mais non, elle a préféré Aladin.
Vous avez donc démarré Aladin.
Mais non, elle a repréféré la Petite Sirène.
Vous avez donc ré-ouvert le livre de la Petite Sirène.
Mais non, finalement, elle voulait Cendrillon.
Euh… elle allait vous la faire longtemps, comme ça ?
Bref, en mère autoritaire, vous avez tranché, ce serait La Petite Sirène. Et fais pas chier, sinon tu vas au lit sans histoire.
Elle a quand même décidé de vous faire chier. Parce qu’elle s’en fout, en fait, de vous faire chier ou pas (peut être pas tant que ça, d’ailleurs). Ce qui compte, c’est de gagner les championnats du monde de décibels. Et si elle peut réveiller sa sœur en hurlant, c’est encore mieux (ça fait gagner des points pour le championnat).

Deuzan, c’est l’enfer, donc.
Intenables, les gamins.

Donc, comme vous êtes une maman absolument géniale et généreuse, vous avez décidé de partager vos petits trucs pour faire cesser un caprice. Oui, oui. Vous êtes comme ça. Géniale, généreuse et modeste. Et belle. Et intelligente. Attendez, je m’en vais m’auto-embrasser les pieds, et je reviens. Eh oui, en plus de tout ça vous êtes souple. Que de qualités !

Donc, pour faire cesser un caprice, 10 trucs :

1/ Employer la douceur. Faire comme super Nanny. Se mettre à hauteur de l’enfant (c’est à dire à même le sol, je vous rappelle qu’il est en train de se rouler par terre), le regarder dans les yeux et lui expliquer que ce n’est pas bien.

2/ Utiliser le chantage : si tu te roules par terre, je te préviens, tu auras de la soupe au petit dej demain matin. Hyper crédible. Mais c’est pas grave, les enfants ça gobe tout.

3/ Utiliser la séduction : si tu veux bien t’arrêter, je t’offre un WE à Eurodisney (oui, il faut taper fort si on veut que ça marche. Une opération séduction c’est une opération séduction. Comme on dit, on n’attire pas les mouches avec du vinaigre, tout balsamique soit-il).

4/ L’imiter pour lui prouver à quel point sa posture est ridicule (et la vôtre aussi, du coup)

5/ La mettre au coin. Ahah !! Vexée, hein ?!

6/ La punir. Privée de princesse pendant 10 minutes (j’vous jure que 10 minutes c’est grave long pour Lapinette sachant que tous ses jouets sont des jouets Princesse. Ses livres, ses DVD, bien sûr, mais ses poupées, son téléphone, sa tablette éducative, son ballon… jusqu’à ses T-shirt, ses chaussettes et même ses petites culottes. A poil, Lapinette ! 10 minutes sans jouer tout nu, c’est long, j’vous jure…)

7/ Faire diversion. Lui parler d’autre chose. Du cours de la Bourse, par exemple. Histoire de la surprendre…

8/ L’ignorer. Prendre votre journal, votre lime à ongle, aller vous faire un thé. Faire une crise dans le vide, c’est moins intéressant, d’un coup.

9/ La bâilloner et l’attacher au radiateur jusqu’à ce que capitulation s’ensuive.

10/ Lui faire peur. Bouuuuuh !!! Un peu comme avec le hoquet. Ça stoppe net d’un coup.

Naaaaannnn allez, j’vais arrêter d’abuser. J’fais genre j’me la raconte avec mes solutions à la con. En vrai, y’a rien qui marche. Si : jeter votre enfant par la fenêtre, à la rigueur, mais bon… il paraît que ça ne se fait pas… Et encore, la solution n’est pas garantie. Il risque de crier encore plus fort, après ça. Vous déconseillez donc fortement d’essayer (en dehors du fait que c’est plus ou moins interdit par la loi…).

Bref, si votre enfant fait un caprice, le seul vrai truc qui marche, c’est de confier votre gosse à quelqu’un d’autre. De préférence à une personne à qui vous en voulez beaucoup, et dont vous voulez vous venger. Et avec qui ça vous importe peu de vous fâcher à vie… Vous pouvez aussi construire une cabane au fond de votre jardin pour vous y réfugier en cas de crise aiguë.

Sinon, le numéro d’un exorciste, personne n’en a un ? Vraiment ? Z’êtes prêtes à payer, hein…

 

Publicités

3 réflexions sur “10 trucs pour faire cesser un caprice

    • Comment tu me rassures pas, là … COmment peut elle être pire que maintenant ?? Comment vais-je gérer lorsque j’en aurai une de 18 mois, et une de 3 ans à faire des caprices en même temps ?? Bon, je reviens, je vais me pendre… lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s