Vendez votre maternité, en live

Samedi dernier, vous avez vu votre super copine de lycée, votre Lieblings d’amour, que vous n’aviez pas revue depuis 2 ans et demi. C’est pas comme si vous habitiez à Lille, et elle, à Nice. Mais presque.
Du coup, elle ne connaissait pas vos adorables bambines (oui : un bambin, des bambines).

Alors pour planter le décor, Aurélie, votre Lieblings d’amour, c’est la fille qui vous disait tout le temps : j’aurai jamais de relation sur le long terme, je m’ennuie trop vite.
Ça fait 6 ans qu’elle vit un amour fou avec un vrai être humain mâle. Sans blaguer, c’est vrai.
Elle vous disait tout le temps : je me marierai jamais.
3 ans qu’elle a la bague au doigt. Vrai de vrai.
Et elle vous dit encore : j’aurai jamais d’enfant.
Et là, vous avez tenté de faire de la pub « pro-enfants », mais il semblerait que ça ait foiré…
Malgré votre master en marketing, vous avez mal vendu le produit.

Déjà, le vendredi soir, elle vient manger chez votre Papounet (oui, point de rencontre = Fontainebleau, ville de vos parents respectifs). Mini-Lapine lui fait deux ou trois sourires, puis au dodo. Maternité in the pocket.
Sauf que.
Sauf que Mini-Lapine n’est pas votre seule fille.
Lapinette refuse de dire bonjour.
Petit rire jaune, style : « nan, mais d’habitude elle est mignonne, hein ! »
Allez, tout le monde à l’apéro !
Et là, le carnage commence.
Lapinette se rue sur le « mamage » (=fromage), tente d’attraper les olives (avec noyaux) au vol, essuie ses mains toutes grasses sur le pantalon de votre Lieblings, et, à défaut d’avoir accepté de lui dire bonjour, la couvre de bisous baveux et dégoulinants de fromage.
Plantage marketing.

Vient l’heure de se coucher.
Drame.
Hurlements.
Lapinette se roule par terre.
Vous abdiquez.
Dessin animé pour faire une transition.
Plantage marketing.

Puis dodo.
Deux heures pour dire au revoir à tout le monde.
Bisous, calins, et rebisous. Et pipi, et rebisous, et repipi. Chansons, histoire, rerepipi. rerebisous. Pleurs. Pétage de plombs.
Plantage marketing.

Ouffffffffffffff. A vous le bourrage de gueule à coup de champagne pour fêter ça !
Et là, c’est Mini-Lapine qui se met à chouiner.
A perdu sa tétine.
Plantage marketing.

Votre Lieblings préfère aller se coucher plutôt que de voir de ses propres yeux comment vous allez finir la soirée (les yeux exorbités et cernés, les cheveux hirsutes, la bave au coin des lèvres. Sexy mum.).
RdV demain pour aller la voir monter son dada en compétition.

Vous vous retrouverez donc entre 13h15 et 13h30.
Finalement, entre le repas de Lapinette et celui de Mini-Lapine, vous arrivez à 13h55.
Plantage marketing.

C’est l’heure de la sieste.
Mini-Lapine hurle. Elle hurle toujours quand elle est sur le point de s’endormir.
Lapinette chouine.
Mari d’Amour est parti chercher des sandwichs, vous laissant seule vous débrouiller avec les décibels engendrés par votre progéniture.
Vous tentez par ailleurs de tenir une conversation d’adulte avec votre Lieblings.
Plantage marketing.

Mini-Lapine s’est endormie.
Lapinette s’est trouvé une occupation : jouer avec un gobelet rempli d’eau et du sable.
La bonne idée.
Inutile de le préciser : plantage marketing.

Vous décidez de migrer à l’ombre.
Passez devant de magnifiques par-terre de fleurs.
Que Lapinette s’empresse d’aller cueillir et offrir à votre Lieblings.
Devant tout le monde. Tout le BEAU monde. Compétition de dada oblige…
Plantage marketing.

Point caca de la journée.
Mini-Lapine a rempli sa couche de tout ce qu’elle pouvait sortir.
Lapinette a une envie pressante. Pas de toilette à l’horizon.
Pipi derrière un arbre. Parmi tout ce beau monde.
Nuage de mouches autour de vous.
Plantage marketing.

Sans compter… tous ces moments à tenter de crier plus fort que vos filles pour discuter avec les adultes autour de vous.
Tous ces moments à hurler : « Noooooon !!! Arrêêêêêêêêêêêêêêêête !!!! Ne touuuuuuuuuuuche paaaaaaaaaaas !!! »
Tous ces moments à courir après Lapinette, à suer sang et eau pour arrêter votre singe dans ses acrobaties.
Tous ces moments à vous excuser du comportement animalier de votre descendance.
Tous ces moments à constater que décidément, vous avez échoué dans votre opération marketing.

Ça, c’est vrai de vrai. Votre Lieblings vous disait : « je n’aurai jamais d’enfant ».
Avant ce WE, elle aurait peut être pu changer d’avis.
Mais depuis qu’elle connaît vos filles, désormais, elle a décidé de changer de boulot pour devenir représentante en pilules contraceptives.
Vrai de vrai.

Publicités

2 réflexions sur “Vendez votre maternité, en live

  1. J’adoooooore cette Bridget Jones à la Française… Je me retrouve en elle, et son humour, et le recul avec lequel elle relate son quotidien… 😉 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s