Incognito

cc_el_070074

Hier, c’était vos quatre ans de mariage avec Mari d’Amour (d’un coup, un doute vous traverse. Doit-on écrire « c’étaient », sachant que les années sont au nombre de 4. Mais vu que le « c’  » est en fait une contraction de « cela », qui donnerait donc, en bon français, « cela était », vous vous dites qu’il n’y a aucune raison pour mettre le verbe au pluriel. Même si les quatre ans de mariage sont en fait le sujet réel de ce verbe. Doute quand même du coup. Putain de langue française à la noix. Bref, vous voyez les choses comme vous voulez, hein, on va pas en faire un roman, même si c’est déjà fait.)
Bref, ce n’est pas le sujet (du jour, je veux dire, pas de la phrase. On a quitté le mode Bescherelle. Je précise pour ceux qui suivraient pas).
Nan, on parlait donc de vos quatre ans de mariage.
Quatre ans que vous ne vous appelez plus pareil.
Ouais, c’est un peu vieux jeu, un peu ringardos, pas féministe pour deux sous, mais vous l’avouez, vous avez pris le nom de votre petit mari. Genre femme au foyer qui fait des tartes aux pommes, même si vous n’êtes bientôt plus au foyer, et même si vous ne faites jamais de tarte aux pommes (sauf pour terminer celles qui sont sur le point de moisir. Ouais, faut se méfier, en général, quand vous faites des tartes aux pommes, c’est que vous faites des tartes aux pommes presque moisies).
Pendant 30 ans, vous vous êtes appelée « Tartempion ». Et pour fêter vos trente ans, là, comme ça, d’un coup, du jour au lendemain, vous vous êtes fait appeler « Tartepoile ».
Mademoiselle Tartempion est devenue Madame Tartepoile.

Naïvement, vous pensiez, que quand on se marie, on change de nom. Là, comme ça, on va à la mairie. La nana de l’accueil vous dit « Bonjour Mademoiselle Tartempion », et vous lui répondez « Ben non, maintenant c’est Madame Tartepoile », et elle vous dit « ok, c’est noté ».
Pas du tout.
Elle vous dit « Bonjour Mademoiselle Tartempion » (quand elle vous dit bonjour, parce que souvent, ça la fait chier de dire bonjour, cette pas aimable), et vous lui répondez (toute fière en montrant votre bague au doigt), « Non, maintenant c’est Madame Tartepoile », et elle vous rétorque : « Nan, c’est Madame si vous voulez, mais ça reste Tartempion pour l’état civil. Tartepoile c’est un nom d’usage. M’enfin si ça vous fait plaisir, vous pouvez le faire figurer sur votre carte d’identité ».
Déconvenue.
Tartempion pour la vie.
Le seul à qui ça fera plaisir, c’est votre papa.
Tartepoile n’est donc qu’un nom d’usage. Un genre de pseudo. Genre star internationale.
Y’a des gens, ils s’appellent Veronica Louise Ciccone, et ils se font appeler Madonna.
Et vous, vous vous appelez Gertrude Tartempion, et vous vous faites appeler Gertrude Tartepoile. C’est comme ça. On a la classe ou on l’a pas.
N’empêche que.
Votre nom d’usage (appelé aussi « nom de femme mariée ») vous donne un air mystérieux, important. Vous donne envie de porter des lunettes de soleil pour pas qu’on vous reconnaisse dans la rue. Grâce à votre « nom d’usage », vous êtes enfin QUELQU’UN.
Votre vrai nom, lui, est appelé désormais « nom de jeune fille ». Ce qui est complètement débile, puisque si vous étiez restée vieille fille, vous l’auriez quand même conservé.
Bref, voilà quatre ans que vous avez un pseudo.
En même temps, pseudo, ça fait aussi un peu aussi « vendeur sur E-bay » (« pouvez-vous renseigner votre pseudo ? ») ou utilisateur de Skype (« si tu veux me retrouver sur Skype, mon pseudo c’est « grossepoupouleblanche » »).
Et comme en général, quand vous créez votre profil (« grossepoupouleblanche, 34 ans, mariée, 2 enfants, 1 chien, 1 Scenic »), le pseudo que vous proposez en premier est n’est en général pas disponible (poulette : déjà pris; poule : déjà pris; poupoule : déjà pris; poupouleblanche : déjà pris, du coup, GROSSEpoupouleblanche : ok). Voilà comment on en arrive à un pseudo totalement ridicule, indépendamment de votre volonté. En même temps, poulette était déjà, en soi, un pseudo annonçant les prémices d’un ridicule en devenir.
Bref, moins « star », le pseudo. Limite populace, même. Genre j’ai pas de sous, je revends mes vieilles fringues sur E-bay (en même temps, c’est vrai).
Selon les jours, voilà donc 4 ans que vous pouvez, au choix, soit vous prendre pour une star (nom d’usage : Tartepoile), ou pour un membre actif du populo franchouillard (pseudo : grossepoupouleblanche).
Voilà 4 ans que vous êtes un peu schizo.
Et depuis 2 ans, vous devez vous partager entre femme et mère. Deux autres personnes viennent donc s’ajouter au tableau.
Vous n’êtes décidément pas toute seule dans votre tête.
Alors demain : mère prolo ou maman star ?
Femme fatale-star ou femme bidochon ?
La nuit porte conseil…

Publicités

2 réflexions sur “Incognito

  1. Grossepoupouleblanche ne te vaut pas des messages de mecs inconnus qui veulent des femmes expérimentées pour nuit torride? (expérimentée= plus de 30 ans)
    Joyeux anniversaire de mariage en tout cas 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s