Image
2

Working mum se sent moins seule…

working-mum__large

Et pour cause !
Bon, non seulement, vous avez des collègues. Alors ça, les collègues, ça aide grave à se sentir moins seule. Non pas que Lapinette et Mini-Lapine comptaient pour du beurre (demi-sel). Non pas que Mari d’Amour pour que t’chi. Mais voilà. Quand le soir il vous demandait de raconter votre journée, vous répondiez invariablement : bib, repas, couches, pipi, sieste, re-couches, re-bib, bain, repas, dodo. Plus les activités connexes : linge, ménage et courses.
Conversations d’adultes = 0.
Blagounettes à deux balles = 0.
Réflexions philosophiques = 0.
Alors même avec vos filles adorées le plus du monde de la terre et de l’univers entier, parfois, vous vous sentiez un peu seule.
Et puis il faut le dire, seule aussi avec vos réflexions débiles. Seule avec vos esprits et seule avec le tueur en série.
Mais plus maintenant.
Parce que maintenant, vous avez des collègues : Messieurs patrons. Au nombre de deux. Par peur de les vexer, vous n’osez les nommer Patron n°1 et Patron n°2. Car après, vous serez bien emmerdée pour expliquer à qui vous avez attribué le n°1. Même si vous consolez le n°2 en lui expliquant que selon Jésus, au Royaume des Cieux, il sera premier. Ça lui fait une belle jambe, lui qui compte certainement (comme tout le monde) vivre centenaire. Vous les appellerez donc Zeus et Jupiter. C’est un peu comme si vous les appeliez Dieu (vous soignez leur ego, rapport à l’avancement et l’augmentation de salaire que vous ne manquerez pas de leur demander chaque année) en grec et en romain (un peu de culture ne fait de mal à personne).
Bref, vos patrons seront donc Zeus et Jupiter.
Vous avez ensuite votre sous-patron. Le directeur de votre agence. Enfin pas la vôtre au sens où elle vous appartient. Non. L’agence, elle appartient à Zeus et Jupiter. La vôtre, au sens où vous mum-workez dedans. Pour faire simple, vous l’appelerez Mister Dirlo. Le directeur, pas l’agence. Simple. Parlant. Efficace.
Puis vous avez votre collègue de l’autre agence. Celui qui fait un peu comme vous mais pas tout à fait, mais un peu quand même. Dans la mesure où la seule chose que vous connaissez de lui, c’est qu’il boit du Coca-Fraise, vous l’appellerez Mister Coca-Fraise.
Et enfin, l’assistante stagiaire, la très charmante Miss Ananas. Ce serait trop long à expliquer.
Donc voilà. Grâce à eux, vous vous sentez moins seule.
Mais pas que.
Vous vous sentez moins seule également, parce que Mister Dirlo a lui aussi les mêmes phobies que vous.
Lui aussi a un serial killer à ses trousses.
Ce matin, vous avez changé la disposition des bureaux de manière à ce que chacun ait plus de place. Et Mister Dirlo a fini par asseoir son popotin dos à la porte.
Eh bien il a été stressé toute la journée. Dès que la porte s’ouvrait, dès que quelqu’un passait dans le couloir, dès qu’un bruit venait de derrière, il pensait voir sa dernière heure arriver. C’est sûr, la camarde le traquait. Le serial killer était derrière.
De votre côté, étant positionnée face à la porte, vous pouviez aisément le rassurer. Ceci dit, votre serial killer à vous pouvait vous avoir par la fenêtre. C’est quand même risqué d’aller bosser.
Pendant ce temps, Miss Ananas tentait de vendre vos services aux entreprises.
« Bonjour, Miss Ananas de la société Z&J (Zeus & Jupiter). Je vous appelle pour vous proposer les services de deux psychopathes persuadés d’être la cible d’un serial killer. Vous êtes intéressés ? Non ? Ah bon, je comprends pas… Bon, ben je vous ennuie pas plus longtemps, alors… »
Conclusion de Miss Ananas : prendre des rendez-vous, c’est compliqué.
Conclusion de vous-même : écrire un article de blog devant une série TV, c’est compliqué.
Note pour le lecteur : vous avez lâché Dexter pour Scandal. Les histoires de cul du Président des USA. Passionnant.
Bref, pour conclure, vous vous sentez moins seule.
Mais vous l’avouez, le soir, vous êtes plus que ravie, vous êtes folle de bonheur, folle de joie de retrouver votre petite famille de lapins crétins. Et parmi eux, vous ne vous sentez plus seule du tout. Parce que maintenant, vous pouvez leur raconter vos folles journées. Des histoires de serial killer et de collègues allumés.
Et finalement, une working mum, c’est plus fun pour tout le monde !

Publicités

2 réflexions sur “Working mum se sent moins seule…

  1. Aaaaah oui sans aucun doute …. La fusion des univers impitoyables…ça pourrait même avoir un faux air de Dallas tellement parfois c’est tordu…;) ! Mais c’est sur que chacun permet de tenir le coup en pensant a l’autre… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s