Le p’tit troisième…

Ouistiti_pygmee06

Voilà 3 semaines que vous avez repris le boulot. Et vous ne pensiez pas que vous étiez si extraordinaire. Si merveilleuse.
Si, si, en toute modestie, hein.
Si exceptionnelle.
Ouais.
Carrément.
Z’avez plus de temps,
Mais stressée de n’en avoir plus, votre panier de linge sale est vide (le premier, en tout cas).
Votre ménage est fait au fur et à mesure (à peu près),
Votre maison est rangée chaque jour (presque),
Les vêtements de vos filles sont préparés chaque soir (pour pouvoir dormir 10 minutes de plus le matin),
Votre lave vaisselle est vidé à chaque fin de cycle,
L’organisation est militaire (ouais, votre oncle militaire rigolerait bien, s’il lisait ça, en fait…)
Bref, vous vous forcez à avoir une organisation rigoureuse.
Ouais bon, ça va. C’est pas beau de se moquer quand on fait face à tant de bonne volonté. Limite c’est méchant.
Quoi qu’il en soit, vous n’êtes pas débordée.
Même en vous couchant 2 heures plus tôt.
C’est un phénomène paranormal que vous ne vous expliquez toujours pas.
Peut être est-ce parce que Mini-Lapine s’est enfin décidée à faire ses nuits ? (mais bon, en toute honnêteté, vous ne voyez pas le rapport…)
Enfin au passage, merci Mini-Lapine !!!!!! :-))))))
D’autant qu’un troisième enfant est arrivé à la maison.
Mari d’Amour a quitté son rôle de PAF*.
Repris le boulot ce matin.
Et vous vous êtes souvenue qu’un petit enfant sommeillait en lui. Tout petit. Comme le ouistiti (bah oui, un ouistiti, c’est tout petit (dictionnaire des citations de Lapinette)).
Et le matin, votre ouistiti de mari a besoin d’aide.
Pour le tirer du lit (réveil en douceur si vous tenez à la bonne entente de votre couple),
Pour lui faire sa Ricorée (dans SA tasse. Pas une autre. Surtout pas. Sous aucun prétexte. Jamais. Never.),
Pour lui donner votre avis sur ses vêtements (note de la rédaction : vous avez désormais rendu votre tablier concernant le repassage des chemises, occasionnant trop de drames familiaux. C’est dingue ce qu’un pli sur une chemise peut provoquer comme déchirements au sein d’une famille.),
Pour lui dire si sa cravate est trop longue ou pas, si le noeud est assez gros. Genre vous êtes une spécialiste en cravates. C’est vrai que vous en avez souvent porté…
Pour lui filer son argent de poche. Pour son café du matin. Alors que vous n’avez jamais de monnaie. Dingue qu’il puisse compter sur vous, même pour ça.
Pour retrouver la télécommande de la télé. Afin de l’éteindre. Alors que c’est lui qui l’a allumée, l’a regardée, et a l’emmenée dans la salle de bain pendant qu’il prenait sa douche afin de lui tenir compagnie.
Sacré ouistiti de mari.
Donc le matin, vous avez trois enfants.
Et vous gérez comme jamais.
C’est bien ce que vous pensiez.
Vous êtes extraordinaire, merveilleuse, exceptionnelle.
Sans modestie aucune.
En toute objectivité.

*Père au Foyer, voir article précédent.

Publicités

Une réflexion sur “Le p’tit troisième…

  1. AaaaaaaaH … !! Je n’en pouvais plus de déjeuner sans vous… Vous vous êtes fait désirer… alors que vous avez « plus de temps qu’avant »… 😉 Heureuse de vous retrouver, avec toute votre tribu ! … en toute objectivité … !:)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s