Votre vie en paquets

13AL05614

Parfois, vous vous posez des questions existentielles. Si, si.
Ce genre de questions qui ne servent à rien car elles ne changeront jamais l’ordre du monde (le présent existe-t-il puisqu’il passe tout le temps et devient à chaque instant le passé ?), que vous ne pourrez jamais y répondre (L’Homme est-il foncièrement bon ou foncièrement mauvais ? (sachant que la femme est foncièrement bonne, il faut bien se le dire, ça)), et que de toute façon, on s’en fout (Qu’est-ce que l’Art ?).

Ceci dit, quelques question existentielles perturbent gravement votre quotidien. Des questions que, ma foi, les grands philosophes se sont rarement posées.
Platon, Kant, Rousseau, réveillez vous, et venez plancher avec moi sur la chose !

La question existentielle du jour vous est née de l’observation d’un paquet de lingettes pour bébé.
D’un paquet de 80 lingettes.
Pourquoi diable les lingettes sont-elles vendues par 80 ?
Et en vertu de quoi certains fabricants décrètent-il que « tiens, si on faisait un free-style ?!! Si on faisait cette marque là par paquets de 63 lingettes ?! ». Non, pas 60, pas 70 (bien que ça arrive), mais 63.

Cette première observation n’a été que le début d’une série de constatation toutes plus déroutantes les unes que les autres.
Pourquoi les paquets de cotons pour les fesses de bébé sont-il aussi vendus par paquets de 80 ?
Histoire qu’à chaque change vous puissiez nettoyer le caca avec une lingette, et essuyer l’humidité avec un coton ? Et que les deux paquets se terminent pile-poil en même temps ?
Sauf que vous n’utilisez quasi JAMAIS de lingettes pour les fesses…

Du coup, un jour, vous avez fait un truc fou. Un truc vraiment, vraiment dingue.
Y’a pas longtemps, l’une de vos cousine (nounou de son état), vous a appris qu’il existait en pharmacie des paquets de 200 cotons.
Truc de ouf.
Vous êtes restée comme deux ronds de flan.
Des paquets de 200.
Alors vous avez voulu vérifier.
Z’êtes un peu comme Saint Thomas.
Quand on vous annonce un truc hallucinant, vous préférez aller voir par vous même qu’on ne vous raconte pas de connerie.
Nan, parce que encore, des paquets de 60 cotons, allez… pourquoi pas. Un industriel qui veut faire un p’tit free style, comme je l’expliquais plus haut, ça existe. 60 pourquoi pas. Mais 200 ?!!!

Du coup, vous avez transgressé les règles.
Habituée depuis la naissance de votre première fille à essuyer ses fesses avec des cotons provenant de paquets de 80, vous vous êtes fait violence et avec ACHETÉ un paquet de 200.
Ouais, je sais, fallait oser…

Bon, vous n’êtes pas allée encore jusqu’à l’ouvrir, ce paquet.
Il reste chez vous, bien fermé, comme le témoignage vivant d’une bizarrerie de la nature : un paquet de 200 cotons…

Du coup, vous vous êtes mise à observer.

Les yaourts ? Paquets de 4,12,16.
Les piles ? Paquets de 2, 4, 8 (selon les formats)
Les céréales ? Par 350g, allez, soyons fous… 440g !!
Le dentifrice ? 75 mL.
Le gel douche ? 300 mL.

Mais POURQUOI toutes ces contenances standard ? Oui, bien sûr, un gel douche peut faire 275 mL (Ouahhhh !!! THE gel douche original ! Collector !).
Y’a-t-il un mec qui s’est dit un jour : « tiens, si je vends mes yaourts par un chiffre multiple de 4, il va se passer un truc ? »
Il s’est passé quoi ?
En même temps, me direz vous, il faut bien choisir un chiffre…
Mais bon…

Il est vrai que dès que l’on sort des standards, on fait face à des réactions quelque peu inattendues.
Vous vous souvenez encore le jour où Coca a sorti en supermarché la canette de 20 mL (comme dans les avions), et vous vous êtes surprise à dire : « Ooohhhhh !! C’est trooooop mignoooon !!!! » (???!!!!!????). Bien que pas écolo du tout.
Et si Coca avait sorti une canette d’1,5L, à coups sûr, vous auriez dit : « Déliiiiiiiiiiiiiiire ! ».
Et pourtant, une bouteille d’1,5L de Coca ne vous a jamais arraché le moindre cri d’extase.

Alors voilà. Du coup, en faisant vos courses, très souvent vous vous dites : Et si…
Et si les contenants étaient différents ? Et si vous achetiez tout en vrac (a priori plus écolo) ? Et si même les fruits et les légumes avaient des formes bizarres (pourtant vous savez bien que ce qui est bizarre, c’est qu’ils soient tous pareils au supermarché) ?

Mais voilà. Vous l’avouez, vous êtes faible.
Alors bon… vous ne vous engagez pas trop dans ce combat pour casser les standards.
Oui, vous aimeriez bien gâcher un peu moins d’emballage en achetant vos yaourts en gros pots, comme on le faisait pour la Danette autrefois (est-ce que ça existe toujours, d’ailleurs ?), mais votre grande aime tellement ses petits suisse… Et puis faut bien le dire, les gros pots, vous ne sauriez même pas où en trouver…
Mais soyons fous ! Vous pourriez les FABRIQUER !! Dans vos instants de délire, ça vous arrive, même… Oui, vous pourriez…
Oui, vous aimeriez bien aller à la ferme chercher (voire même CUEILLIR) vos légumes pas calibrés, pas standards, mais le supermarché est à 5 minutes à pieds, et vous n’avez jamais le temps.
Oui, vous feriez bien un truc carrément dingue, c’est de coudre et fabriquer VOUS MÊME vos lingettes, pour en avoir par paquet pas du tout standards, mais bon… Les paquets de 80, c’est grave pratique quand même (allez, pas de jaloux, les paquets de 63 aussi. Mais va falloir qu’on m’explique : pourquoi diable 63 ??)
Mais oui, vous avez conscience de tout ça.
Alors quand vous prend le courage de faire, vous faites.
Vous savez que la semaine prochaine, Mamilou vient à la maison voir ses petites filles, et que du coup, vous prendrez le temps d’aller à la ferme.
Vous savez que votre pharmacien vend des paquets de 200, donc désormais, vous lui achèterez des cotons par paquets de 200 (ça revient moins cher).
Et vous vous êtes aperçue qu’un flacon de lotion pour les fesses ça peut se réutiliser (si, si !!), et que même c’est ultra simple de faire sa propre lotion, sans produits chimiques, et que même bébé n’a plus JAMAIS eu les fesses rouges depuis.
Allez, je balance ??
Ma lotion pour les fesses :
– Un peu de savon doux pour bébé (ok, y’a certainement des produits chimiques là dedans, je vous l’accorde)
– Quelques gouttes d’huile d’amande douce (j’en mets une vingtaine de « pschittt »)
– Compléter avec de l’eau.
Et voilà ! Plus écolo et tout doux pour le porte monnaie !
Bon, vous êtes loin de toutes ces mamans qui font tout elles mêmes (vous pensez là à une maman de 7 enfants qui fait absolument TOUT : de l’instruction en passant par la cuisine entièrement maison, et même la cousette de fringues !! Vous êtes grave en admiration !!!! Pour aller voir son blog, c’est par –> ici), et qui du coup, se posent moins la question de savoir combien de « Prince de LU » il y aura dans le paquet (puisqu’elles les fabriquent maison).

Mais bon, à votre niveau vous tentez de sortir un peu de cette vie mise en paquets de 12.
Pas facile et déroutant (vous n’en revenez toujours pas du paquets de 200 cotons), mais ça vaut le coup d’essayer, pour la planète et pour le porte monnaie !

Publicités

Une réflexion sur “Votre vie en paquets

  1. Ahaha … !!! (« je ris ! ») … 🙂
    Aaaaaaaaaaahhh…(« ma foi, mais c’est vrai… !!! ») … :/
    Ahannnnnnnnnnn…(« du coup, … why not… ?? »)… :@

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s