Il faudra bien que je t’explique…

Ma petite fille, il faudra bien que je t’explique.
Que je t’explique pourquoi le jour de ton premier anniversaire, j’ai pleuré. Pleuré de tristesse. Pourquoi on l’a fêté, fêté quand même, oui, mais dans la douleur.
La dernière phrase de mon dernier billet qui t’était destiné, je te disais : « le chemin est si beau qu’il mérite qu’on s’y arrête, parfois… »
Et parfois l’horreur est si grande qu’il faut s’arrêter aussi.

Hier, le jour de ton premier anniversaire, la France s’est arrêté de respirer. Le monde entier s’est arrêté de tourner.

Tu as soufflé ta première bougie comme on souffle sur la vie de 12 personnes. 12 personnes qui ont déclaré la guerre, avec un simple crayon, à des fous. Un crayon, y crois-tu ?

Je ne mets jamais de photo de toi, mais aujourd’hui, je vais la mettre, cette photo. Car oui, ma fille. Toi aussi, là, assise par terre dans le salon, à dessiner avec ta soeur, tu as risqué ta peau, hier.

IMG_20150101_113946Hier, ma fille, à 19h, tu avais faim. Tu as hurlé pour me le faire savoir. Tu n’aimais pas la soupe. Tu as hurlé encore. Avec tes cris de bébé, tu t’es exprimée. Librement. Tu sais qu’en face de nous tu peux le faire. Tu pourras toujours le faire. On ne t’a pas grondée parce que tu as osé nous hurler ton désaccord. On ne t’a pas battue. On ne t’a pas fusillée.

Dans ta maison, tu peux t’exprimer librement. Tu as confiance.
Cette confiance, je veux que tu la gardes. Confiance dans ton Pays. Qu’il préserve tes droits de toutes ses forces.

Hier, j’ai pleuré, pour ton anniversaire, parce qu’un bout de notre liberté à été touchée en plein coeur. Un bout de TA liberté, ma chérie.

Je veux que tu puisses crier encore et encore tout ce qui te passe par la tête : tes joies, tes peines, tes douleurs, tes désaccords. Et demain tes choix, tes opinions, tes révoltes, tes réussites. Et je ne veux pas que l’on ôte ta vie pour ça.

Crie, hurle que tu n’aimes pas la soupe. Crie, hurle que tu ne veux pas aller te coucher. Crie, hurle que tu veux encore jouer avec ta soeur. Dessine sur les feuilles, sur le sol, sur les murs. Tu peux le faire dans ta maison. Et je me battrai pour que tu puisses toujours le faire dans ton Pays. Toujours.

Je n’y perdrai pas la Vie. Car la France se rassemble pour préserver nos libertés.
Aujourd’hui, la gauche, la droite, le centre n’existent plus.
Aujourd’hui, les catholiques, les musulmans, les juifs n’existent plus.
Aujourd’hui, le peuple entier lève la tête, en se tenant la main, et en regardant bien droit les barbares dans les yeux.

Vous ne passerez pas. Je suis Charlie. Nous sommes tous Charlie.
Et toi aussi, ma fille, tu es Charlie.

C’est ton premier anniversaire, tu ne comprends pas, et tu as marqué ton premier arrêt sur le chemin de la Vie. Oui, de la VIE.

charlie-hebdo

 

Publicités

2 réflexions sur “Il faudra bien que je t’explique…

  1. C’est bête, parce qu’on ne se connait pas, mais tu partage avec nous tes lecteurs des bribes de vos vies et on finit par se sentir proche de toi. Alors hier quand j’ai appris la nouvelle, j’ai pensé à toi, à ta petite qui fêtait son anniversaire en un jour si sombre. J’ai eu de la peine parce que ce jour ne devait d’apporter rien d’autre que de la joie et de l’amour. Alors voilà, petit message de soutien, pour que tes lapinettes apprennent que le soutien et la compassion peuvent aussi venir de la part d’étrangers et que malgré toutes ces horreurs, le monde n’est pas qu’un endroit sombre et terrifiant.
    En tous cas très beau billet qui remue, j’espère pouvoir te lire encore longtemps!

    • Désolée, je n’ai pas pris le temps de te répondre. Les événements des derniers jours m’ont plongée dans une sorte de mélancolie dont je n’arrive pas à sortir, et ça me coupe un peu la plume, si je puis dire…
      Je suis profondément touchée par ta gentillesse. J’espère retrouver la patate très vite pour retrouver l’inspiration. A défaut, j’essaie de faire le blog joli en ce moment… Et je gémis, je gémis, je ne sais faire que ça, mais avant c’était avec humour ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s