DIY : faire son propre fromage frais

Vous êtes une fan de la blogo. La blogo vous fait rêver. Tout ce que savent faire ces autres nanas, ces super mums, ayant leur carrière, leurs enfants, leur mari et leur poisson rouge à gérer, ça vous épate.

En particulier l’une d’elle vous épatate à fond, c’est Xtranormale. 7 enfants, instruction à la maison, carrière à mener, et que du fait maison en cuisine : CHAPEAU. Rien à dire. Mes respects Madame.
Je vais me cacher dans un trou de souris et je reviens. Ou pas.

Merde, avec 2 gosses, l’une en crèche et l’autre à l’école, un boulot et un mari qui file un coup de main, pas de poisson rouge mais un chien, vous devriez bien être mesure de pouvoir faire de temps en temps un peu de bouffe maison !!!

Alors vous vous êtes inspirée de la recette d’Xtranormale, ici, et vous vous êtes lancée.
Vous avez fait votre propre fromage frais. Le DIY de la mort qui tue. Simplissime à souhait, mais au résultat épatant !

Je vous remets la recette, à la mode Pays des Couches. Car vous avez opté pour un fromage frais de chèvre au basilic. Un pur délice.

Pour cela il vous a fallu :

Ingrédients :

1L de lait de chèvre (vous avez pris du demi-écrémé. Avec du lait entier ça aurait été encore mieux, mais y’en avait pas à Carrouf. C’est bien connu : plus y’a de gras, meilleur c’est, mais ça n’engage que vous…)
1 citron (si, si !)
– Du sel, du poivre
– Du basilic (vous avez pris du surgelé, mais si on opte pour du surgelé, faut être sûr de manger le bazar TOUT de suite, car ça se conserve moins bien. Dans le doute, prenez du basilic séché. Enfin le basilic, c’est une option. En vrai, vous pouvez ne rien mettre, vous aurez l’impression de manger du chavroux…)

Matériel :

– Une casserole
– Une cuillère en bois
– Une passoire
– Un linge fin (type lange, torchon très fin)
– Un saladier
– Une grille type grille d’autocuiseur vapeur (tu vois, celle avec de petits troutrous pour laisser passer la vapeur). C’est pour l’égouttage du fromage. Après, tu vois ce que t’as sous la main, t’auras bien un truc dans ta cuisine pour faire office de grille d’égouttage (note bien que la grille de ton four ne convient pas : les barres sont trop espacées ! Il faut un maillage fin, sinon ton fromage va se péter la gueule grave)

Bon, comme toute nana pas organisée qui se respecte, vous n’avez pas pris de photo de toutes les étapes de fabrication. Nanmého, faudrait pas exagérer non plus !

Alors comment qu’on fait le bazar ?

1. Tu fais frémir ton lait dans une casserole. Pas bouillir, hein ! Juste frémir, et quand ça frémit, tu coupes le feu.

2. Tu rajoutes le jus de ton citron (nan, c’est pas une blague. En fait, l’acidité fait cailler le lait).

3. Quasi instantanément, le lait caille (ça veut pas dire qu’il a froid, banane. Ca veut dire qu’il devient granuleux, tu le vois car il se sépare en deux phases, le caillé et le petit lait = jaunâtre et transparent). Surtout, mélange bien avec une cuillère en bois, que le citron se mélange de façon homogène, pour obtenir un beau caillage.

4. Installe ton linge fin dans ta passoire, le tout au dessus de ton saladier, et verse le contenu de ta casserole dedans.
Comme ça (là, je sais pas quelle inspiration divine m’a prise : j’ai pris une photo…)

DIY_fromage_frais_etape

Voilà. Alors là, ton petit lait s’écoule (non, je ne parle pas de ta poitrine !), et le linge retient le caillé. Bon, certes, ça s’écoule doucement, n’hésite pas à forcer le truc en grattant régulièrement avec une petite cuillère comme sur la photo.

5. Quand il ne reste plus de petit lait, mais une bonne masse de caillé dans ton linge, prends le par les 4 coins, et tourne pour faire une masse et presser le reste du petit lait restant. Ton caillé devient compact : c’est ton futur fromage. Ça pue le chèvre, c’est normal.

6. Mets ton basilic et sale délicatement (on dit toujours délicatement, mais franchement, qu’est-ce que ça veut dire de saler délicatement ? Ne pas trop en mettre ? Ben non, n’en mets pas trop. Faire la chose avec douceur ? Ben oui, viens chercher douceur dans le fromage !! Bref, sois délicate dans la salaison de ton fromage, traduis ça comme tu veux), puis malaxe le tout pour bien répartir le tout dans le fromage.

7. Prends ton caillé dans les mains, et forme une jolie boule que tu poseras sur ta grille d’égouttage. Ton fromage va continuer à perdre un peu de petit lait.

8. Mets au frais quelques heures, et c’est bon, c’est prêt à déguster ! Tu vas te ré-ga-ler !!!

Voilà le vôtre… Il est pas beau mon from’ton ??

fromage_frais_maison

Alors bien évidemment, je t’ai expliqué ça avec du lait de chèvre, mais tu peux faire ça avec n’importe quel lait : vache, brebis. Et puis surtout, fais toi plaisir avec les herbes !
Par exemple, en procédant de la même manière avec du lait de vache, de l’ail en poudre et des fines herbes, tu as un super bon boursin fait maison ! Elle est pas belle, la vie ?

Allez, maintenant, si tu as pas le courage, viens bouffer du fromage made in Le Pays des Couches, mais dis toi bien qu’il ne seras jamais meilleur que si c’est toi qui le fais… 😉

A très vite pour un prochain DIY, j’en ai tout plein qui datent de Noël (je sais, je suis pas en avance !)

Publicités

2 réflexions sur “DIY : faire son propre fromage frais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s