Carte postale à mon ventre

Salut le bidon,

Voilà des années qu’on se côtoie. Des années que j’ai un peu de mal avec toi… Quand j’étais jeune, tu me faisais complexer. Pas quand j’étais debout. Debout, tu savais te tenir. Bien droit, bien plaqué contre mon abdomen, tu assurais un minimum.

Par contre assise, tu avais tendance à ressembler à des whoops. Les whoops, tu sais, ce sont les mini bosses des terrains de motocross. Ça a cette tronche là (ouais, je sais, un père dans le métier, ça laisse des traces)(de pneus)(amis de la classitude, bonsoir !) :

whoops

Si tu vois pas bien de quoi je veux parler (mais si, je pense que tu fais celui qui veut pas comprendre, mais en vrai tu vois bien), donc si tu vois vraiment pas, tu prends l’image d’un sharpey, et tu compares.
Un sharpey, c’est ça :

sharpey

Tu vas certainement trouver ça trop mignon, mais franchement, sur un ventre, ça craint. Alors si tu te croyais beau et mignon lorsque j’étais assise, bien mon vieux ventre, sache que non. Les plis c’est définitivement moche.

Mais allez, il y a dix ans, ça passait encore. Tu avais une fermeté recevable.

Cependant, tu t’es grave relâché avec l’âge. Ok, je sais, les gosses sont passés par là. Tu es le témoignage de leur hibernation en mon sein, mais bon. J’aurais admis un certain maintien. Tu n’étais pas obligé de rentrer autant à fond dans ton rôle de ventre post-grossesse. Je sais que tu es un peu jusqu’au boutiste, mais une légère peau fripée m’aurait suffi. La bedaine d’un chtimi nourri au houblon était de trop. J’ai des copines, leur ventre a eu le bon goût de reprendre une forme humaine. Genre plutôt plate, avec deux trois vergetures histoire d’être crédible… Mais toi, le ventre, toi…

Tu as pris tes aises dans mes vêtements de grossesse. Mais tu n’as pas anticipé la suite. La suite, c’est qu’un jour, je remettrais des fringues normales. Pas celles avec un élastique à la taille.
C’étais sans compter sur ton côté rebelle. Toi, le ventre, t’es quelqu’un qui dit NON. Peu importent les conséquences.
Le fait que ta rebellitude m’oblige à renouveler toute ma garde robe ne t’a même pas effleuré l’esprit. En tout cas, si ça te l’a effleuré, ça ne t’a pas ému plus que ça, salopiot. C’est pas comme si j’étais Crésus, je te signale, vieux bide tout flasque !

Le fait que je sois obligée de me taper des salades de tomates/concombre pour le restant de mes jours afin de récupérer un peu de dignité abdominale ne t’a pas non plus fait pitié. Mais es-tu donc sans coeur ?? Tu sais, le truc qui es censé se situer un peu au dessus de toi ? Oui, derrière ce sein (gauche) que je ne saurais voir (qui lui aussi est sans pitié, d’ailleurs, mais ce n’est pas le sujet du jour).

Et le sport, n’en parlons pas. Oui, si je voulais raviver la flamme entre toi et moi, il faudrait que je m’enquille les séances d’abdos/fessiers à la chaîne, histoire que tu retrouve tes formes de jeunesse, les vergetures en plus (mais ça, je t’ai dit, je te pardonne).

Alors le ventre, la ramène pas trop, s’il te plaît, parce que chez moi, tu n’es pas trop en odeur de sainteté. Evite de gargouiller quand tu es vide, tu m’obligeras. Fais toi oublier.
Essaie de te contenir quand un gaz un peu trop à l’étroit ( et faut le faire pour être à l’étroit dans une panse pareille !) fait du grabuge dans mes entrailles.
Ces bruits disgracieux m’ôtent toute crédibilité face à mes collègues ou mes clients.
Et puis tu sais, pour discuter, j’ai des amis. Je n’ai pas besoin de ta conversation glougloutante.

Donc le ventre, une seule solution si tu veux que l’on redevienne potes : tu réagis. Tu te redresses. Tu te raffermis. Hop hop hop ! Je veux bien t’aider en gobant par ci, par là deux-trois gélules d’XLS Ventre Plat, mais m’en demande pas trop : j’en ai marre des concombres !!!!

Je t’embrasse néanmoins, car il faut bien le reconnaître : tu as bien pris soin de mes bébés…

Alice

Publicités

2 réflexions sur “Carte postale à mon ventre

  1. Le mien ne sait même pas lire… il ne sert vraiment à rien… Je vais lui coller un troisième marmot dedans histoire de l’occuper, tiens ! Ah non… je divague… je dis n’importe quoi… lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s