Carte postale aux vacances

Chères vacances,

J’aurais bien envie de vous dire que vous êtes mes meilleures copines, mais là, juste avant de partir, je me souviens de l’an dernier et je doute…
Je viens d’envoyer un texto à MaVoisine, partie en vacances, et elle m’a répondu que Mini-Voisin passait son temps accroché à sa cheville.
Je viens d’envoyer un texto à Soeurette Adorée, partie en vacances, et elle m’a répondu que… ah non, elle ne m’a pas répondu. Je pense que TiCousin l’accapare…
J’ai dîné hier avec Marraine Regina (la Regina de la Pasta), elle a envoyé ses gosses en Italie et elle bosse comme une tordue, mais… elle coule des jours heureux et zen en amoureux avec son mari.
Donc, les vacances, comprenez moi, je doute…

Ne seriez vous pas un peu des tire-au-flanc, dites voir ?
J’ai la vague impression que vous vous planquez dès que des gosses traînent dans les parages. Et comme d’hab, vous laissez les mamans tout faire : le ménage, la cuisine, les lessives, le repassage, les changements de couches, et en prime : le désablage des chaussures, le crémage des coups de soleil, la préparation de l’apéro.
Résultat : votre meilleur compagnon de voyage (non Mari d’Amour, je ne parle pas de toi… sauf si tu consens à prendre ta part de corvées. Je parle de PART, pas de MIETTE !) risque de se voir délaissé. Oui, votre bon bouquin. Celui que vous espériez lire tranquille sur la plage. Celui que vous espériez lire le soir, à la fraîche, sur la terrasse. Celui que vous espériez lire le soir, au fond du lit. Peut être devriez vous vous contenter du dernier Cosmo dans vos valises, ça pèserait moins lourd et vous éviterait la frustration de n’être pas parvenue jusqu’à la dernière page. Et puis ça vous économiserait les neurones, par la même occasion. Paraît qu’après 20 ans, ils ne se renouvellent plus. Déjà que vous ne partiez pas de grand chose…

Donc voilà, les vacances. A l’avant veille de partir, je m’interroge.
Alors que certains rêvent d’aventure et de découvertes, moi, je ne rêve que de glander avec un bon bouquin.
Alors que certains entreprennent mille sorties, mille visites, moi, je ne rêve que de glander avec un bon bouquin.
Alors que certains rêvent de rencontrer l’amour, moi, je ne rêve que de glander avec un bon bouquin.
Je vais l’emporter, ce bon bouquin. Je vais le choisir avec amour. Je vais porter son poids sur mes épaules à chaque sortie plage. Je vais y croire, à ce putain de bouquin. Jusqu’au bout, jusqu’au dernier jour, je vais y croire.

Mais les vacances, si vous me niquez mon coup, je vous jure qu’entre vous et moi, ça va chier.
En clair, cette année : FOUTEZ MOI LA PAIX !!!!

Sur ce je vous embrasse, j’ai ma valise à préparer !

Alice

Publicités

7 réflexions sur “Carte postale aux vacances

  1. Comme tu es sereine, si proche de ton départ 😀
    Allez, je suis sûre que tu vas réussir à le lire ce bouquin… Prends en un pas trop épais, histoire d’être sûre d’aller au bout (donc exit les T1, T2 et T3, bientôt 4 du nuancier tant connu), avec un Marquetapage que tu laisses dépasser de façon ostentatoire, clin d’œil à Mari d’Amour lui signifiant que la part, c’est pour lui et les miettes, un revers de main façon Scarlett…

    Passe de très bonne vacances !!
    Bises.

    • De toute façon, le nuancier était exclu d’office : ça ne me tente pas (c’est mon côté « coincée », certainement). J’aurais bien opté pour le dernier tome de la saga historique de Ken Follet (je suis en total love avec Ken Follet. J’ai lu les 2 premiers tomes), mais je crains d’être un peu trop ambitieuse. Du coup, je vais relire les grilles d’entretien qu’on a pondues, hé trouve que l’intrigue est passionnante ! Lol
      Bon, et cette opération, sinon ? En as tu profité pour 1/ te reposer, 2/ lire un bon bouquin ( oui, parait il, les obsessions ça se soigne…). Bises !

    • Peut on considérer que de dire « je te merde » à client est une faute professionnelle ? Mais OUI, s’il y a UNE chose que je prépare dans ma vie, c’est ma valise ! En revanche faut pas rêver, je ne suis pas organisée au point de faire des listes en amont pour ne rien oublier !

    • Pourtant la pluie bretonne est en général assez propice au bouquinage au coin du feu… Mais il est vrai que les enfants sont assez efficaces pour compromettre les plans « zénitude ». Ils préfèrent les opérations « carnage sous la pluie » ( pour une carne, c’est plutôt de circonstance !). Nous on teste le sud puis la Bretagne dans 15 jours… je ne sais pas si mon bouquin aura été ouvert… pourtant, dans mon ancienne vie, je savais lire (autre chose que « petit ours brun à la plage »). J’espère que de ton côté tu auras le temps de tourner quelques pages. Petite astuce : il parait que lorsque les livres sont illustrés, ils vont plus vite à lire… A tester. Suis-je bête : je lis déjà Tchoupi tous les soirs !

      • Pour le coup, ce n’est pas le temps qui me manque… mais je n’y arrive pas. Nous étions dans le sud avant, grand beau temps. et là, en bretagne, frais, mais ensoleillé! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s