Carte postale à la Belgique

Chère Belgique,

Je dois être honnête, c’était pas prévu, cette petite missive. J’avais envisagé aujourd’hui de parler de nos petits malheurs familiaux, à savoir gastros, grippes et autres otites. Tu comprends bien que c’était une priorité.

Mais bon, on t’a fait péter la Capitale, alors t’écrire, c’est devenu capital. Tu vois, moi aussi je me fais péter les méninges à faire des jeux de mots pourris. Du coup, mes 6 semaines de Doliprane et autres potions magiques censées soigner petits et gros bobos paraissent dérisoires à côté de tes dizaines de morts.

Voilà. Ce constat me coupe l’inspiration, chère Belgique. Et puis je suis pas douée pour réagir face à de tels événements. Pleurer partout que c’est horrible ? Oui… Un billet larmoyant, qui fait couler du nez quand on le lit, je pourrais. Mais merci bien, mes 6 semaines de rhumes et bobos m’ont usé tout le stock de mouchoirs dont je disposais. Je ne m’aventurerais pas sur ce terrain là.

Hurler aux salauds qui ont fait ça ? Sérieux ? Leur accorder de l’importance, à ces fumiers ? Chère Belgique, oublie le fait même que j’aie pu mentionner leur existence. Je laisse nos gouvernements s’occuper de leur sort.

Toi et moi, Belgique, on va essayer plutôt essayer de se redonner la frite.

On va parler Bières qui prend à la panse et donne le sourire !
On va parler chocolats qui enrobent mes hanches de kilos réconfortants !
On va parler déco, et tes superbes magasins !

Tu as fermé tes frontières, mais ça ne m’empêchera pas de venir te voir lorsque tu auras pansé tes plaies. C’est que j’habite à côté ! Encore plus près que de Paris. Dans mon quotidien, tu es plus proche de moi que ma propre capitale… On partage tellement, toi et moi… J’ai envie de te prendre sous le bras comme une ptite soeur qui souffre… Mais j’ai dit pas de larme. Allez, on garde la frite, ma Belgique !

Je repense à la journée de ski que j’ai passée chez toi. Je repense aux ballades du dimanche, à Gand, à Bruges, et bien sûr à Bruxelles. Je repense à tous ces bons moments… Aux dragées que je t’ai achetées pas plus tard que Dimanche dernier, pour le Baptême de Mini-Lapine… Oui, Dimanche dernier on était ensemble… Les petites ont été insupportables, je sais… Et toi tu étais encore insouciante.

Relève la tête et sois forte. Pour te faire sourire, je te raconterais bien une blague belge, mais je sais pas si tu es d’humeur…

Alors on se contentera de boire une bière à ta santé. J’ai acheté de la Hoegaarden, ce week-end. C’est un peu industriel, mais c’est de chez toi. Et je penserai fort à tes disparus qui ont rejoint les nôtres…

Allez, ma Belgique, je pense à toi, je suis tout près… et dès que tu auras rouvert tes portes, nous viendrons te rendre une petite visite…

Je t’embrasse…

Alice

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Carte postale à la Belgique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s