Ce n’est qu’un au revoir

Un jour de Juillet, où j’avais entrepris de reprendre ma vie de femme active (cette folie), j’ai déposé ma fille à la crèche. J’ai pleuré. Pas elle. L’ingrate.

Je l’ai récupérée le soir, elle semblait ravie. L’ingrate.

Et ce pendant  deux années et demi. Jamais un pleure, jamais un souci.

Sa soeur a suivi. Sitôt partie pour l’école, Lapinette a cédé sa place à Mini Lapine. Jamais un pleure, jamais un souci. L’ingrate.

A la crèche, si un chagrin survenait, il y avait toujours une main aimante pour les rassurer, caresser leurs cheveux, leur faire un câlin. Envolé, le souci. Oublié le chagrin.

J’ai vite compris que mes filles n’étaient pas ingrates, qu’elles étaient juste bien, aimées, comprises. On prenait soin d’elles, on les écoutait, peut être même plus qu’à la maison. Elles ont lié leur premières amitiés de bébé. Je les sentais heureuses, alors je l’étais aussi.

Nous sommes partis en Corse, revenus, on nous a toujours accueillis à bras ouverts. Nous avons connu des temps chaotiques et pas toujours faciles, nous avons bougé, nous avions toujours beaucoup de compréhension en face.

A la crèche, les enfants étaient bien, mais les parents aussi. L’épaule était là pour les petits et pour les grands, et j’ai souvent profité de toute cette bienveillance pour me sentir bien aussi.

Aujourd’hui c’est difficile car c’est le dernier jour… Et c’est moi qui serais ingrate, si je ne leur disais pas combien elles ont compté pour moi, pour les enfants, et pour Mari d’Amour. Combien elles ont compté pour notre famille et pour son équilibre. Combien je ne les oublierai pas. Il y aura toujours un bout d’elles dans notre familles et dans nos vies. Un bout d’elles dans les adultes que mes enfants deviendront. On ne sort pas indemne de tant d’amour… MERCI, les nounous de la crèche. MERCI à vous toutes, MERCI à chacune d’entre vous. Et j’espère bien que ce n’est qu’un au revoir…

On serait bien ingrats si on ne vous en confiait pas un troisième un jour…

Publicités

Une réflexion sur “Ce n’est qu’un au revoir

  1. Si c’est pas un teasing de folie ça!
    Et puis tu as raison, toute blogueuse qui se respecte se doit d’avoir 3 ou 4 enfants 😉
    Plus sérieusement, je suis tres reconnaissante aussi envers toutes les personnes qui se sont occupées de mes filles; et dire que ces dernières n’en garderont aucun souvenir, quel métier ingrat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s