Trois bougies et des chaussettes blanches

chaussettes-blanches

Aujourd’hui, c’est votre bloguiversaire. Le troisième, pour être exacte. C’est vrai, c’est vrai… vous auriez pu fêter ça en grande pompe, mais bon… Vous êtes déjà en retard de cadeaux de naissance pour vos copines (et trois qui accouchent bientôt, ça ne va pas arranger vos affaire !), alors bon, on va rester modeste, et plutôt parler de choses bassement matérielles. A la fin de cet article, vos lecteurs auront ainsi – s’il le lisent jusqu’au bout, ce qui est loin d’être gagné – une super idée cadeau pour votre bloguiversaire.

Car oui, vous êtes quelqu’un d’un tantinet maniaque. Maniaque pas au sens maniaque, hein, qu’on s’entende bien. J’entends déjà Sa Majesté Ordonnée rigoler du haut de son trône bien briqué en lisant ça. Non. Maniaque au sens psy du terme. Ca : Maladie mentale qui suscite chez l’individu une excitation du système psychomoteur. Un état maniaque se décèle au travers de plusieurs symptômes. Ces derniers varient d’une personne à l’autre. Une personne faisant preuve d’hyperactivité soudaine peut être considérée comme maniaque.

Bon, c’est peut être un peu exagéré, hein, mais dans l’idée c’est ça. Ou obsessionnelle, ça peut coller aussi. Oui… peut être êtes vous plutôt obsessionnelle. Et vos obsessions peuvent peut être vous amener à une certaine maniaquerie, voire à une maniaquerie certaine.

Mais je ne suis pas folle, vous savez…

Bref. Autant vous supporterez volontiers un peu beaucoup de bordel autour de vous. Dans votre maison, disons le carrément. Voir même de la poussière. Voire même quelques paniers de linge en retard. Oui, ça vous supporterez… autant vous aurez beaucoup plus de mal à encaisser certaines choses de la vie.

Que votre fille termine ses phrases systématiquement par « ou quoi », par exemple, ça vous exaspère.
Que les couverts ne soient pas triés dans le lave vaisselle  : les couteaux avec les couteaux, les fourchettes avec les fourchettes, etc. Vous ne savez pas encore où caser le couteau économe : parmi les couteaux ou seul, dans un panier bien à lui ?
Que votre vaisselle comporte un nombre impair de pièces : vous devez posséder 6,8 ou 12 assiettes. Mais pas 7, ni 9, ni 15. Ce n’est pas possible.
Ou que vos filles ne portent pas de chaussettes blanches.

Alors qu’on soit clairs dès le départ. La vie est injustement faite, et, de fait, vos filles ne portent PAS des chaussettes blanches tous les jours. C’est dramatique, vous le savez bien, mais c’est comme ça. On ne fait pas toujours ce qu’on veut, dans la vie.

Parce que oui. Un mortel mal renseigné pourrait tout à fait penser, de prime abord, qu’il n’existe rien de plus banal qu’une vulgaire chaussette blanche. Tout le monde possède des chaussettes blanches, tout le monde pense qu’il est possible d’en acheter PARTOUT, mais que nenni, braves gens. QUE NENNI.

La chaussette blanche est une denrée rare. Un produit de luxe. Une bizarrerie du rayon chaussettes. Tu as des chaussettes « Reine des Neiges » en veux tu en voilà, des chaussettes « Barbie », « Dora », « Minnie » et j’en passe… tu as des chaussettes de toutes les couleurs, même vert pistache et rose fuschia, des chaussettes à pois, à coeurs, à étoiles, rayées… mais blanc, non.
Si un fabriquant de chaussettes généreux en a glissé une malheureuse paire dans un lot de chaussettes colorées, bariolées, étoilées… jette toi dessus (d’autant plus s’il reste la taille de tes gamins), car je te jure que c’est ta seule chance dans la vie de voir tes mômes porter des chaussettes blanches. La seule.

Vous avez écumé les rayons chaussettes de tous les magasins. Vous avez été chez Kiabi. Vous avez été chez Zeeman, à la Halle aux Chaussures, partout où vos pieds (sans chaussette) ont pu vous porter… et pas de lot de chaussettes blanches à l’horizon.

Vous avez trouvé des lots de chaussettes grises, des bleues, des noires… mais franchement : quoi de plus mignon qu’une petite fille dans sa jupette avec sa paire de petites chaussures ET ses chaussettes blanches qui dépassent sur sa cheville ? Hein ? Quoi de plus mignon ? Pourquoi les têtes de Cendrillon, d’Elsa ou de Dora viendraient-elles gâcher ce joli petit tableau enfantin, hein ? POURQUOI ? Eh bien je vais vous le dire, pourquoi : parce qu’on ne trouve de chaussettes blanches nulle part. Voilà pourquoi. Bordel de merde !

Et comme dirait Mari d’Amour : si ça continue, il faudra que ça cesse !

A bout de nerf, j’ai fini par craquer à la caisse de chez Zeeman et demander à la caissière si les chaussettes blanches étaient un objet appartenant au passé ou si je pouvais espérer en trouver à nouveau dans un rayon un jour…

Eh bien tenez vous bien, mesdames et messieurs… paraît-il que chez Babou, ils vendent les chaussettes blanches par lot de 10. Suis-je bête… Babou. Que n’y ai-je pensé plus tôt ?

Ne me remerciez pas… c’est cadeau… c’était pour fêter les trois ans du blog… Vous qui pensiez ne pas faire ça en grande pompe, vous voilà en train de refiler votre meilleur tuyau…

Du coup, on risque de se croiser toutes au rayon chaussettes de chez Babou. Donc soyez cool, les filles… laissez moi un lot de 27-30, hein ! Merci !

Publicités

6 réflexions sur “Trois bougies et des chaussettes blanches

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s